RMC Sport

Top 14 : le Stade Français quasi sauvé, Oyonnax condamné

Très large vainqueur ce samedi face à Oyonnax (69-8), le Stade Français a pratiquement assuré son maintien en Top 14 et envoyé son adversaire du jour en Pro D2. Grâce à son succès à Pau (16-10) et à la défaite de Montpellier à la Rochelle (36-10), Clermont a accentué son avance en tête du championnat.

Le Stade Français respire, Oyonnax relégué

C’était peut-être le match le plus stressant de leur saison, mais les Parisiens n’ont pas cédé à la pression. Opposé à Oyonnax, son adversaire direct au maintien, le Stade Français n’a pas fait de détail ce samedi (69-8) pour écarter la menace. Les jeunes Oyomen n’ont pas pesé lourd dans cette rencontre, encaissant dix essais. Si le Stade Français n’est pas officiellement sauvé à trois journées de la fin (il pourrait l’être si Agen ne ramène aucun point de Toulouse ce dimanche), Oyonnax ne peut plus se sortir de la zone rouge et officiera en Pro D2 l’année prochaine.

Clermont s’échappe dans la douleur

Il ne fallait pas arriver en retard au stade du Hameau de Pau. Enfin surtout pour les supporters de Clermont. Les Jaunards se sont défaits des Palois, assurés du maintien, en marquant notamment deux essais en début de match d’Abendanon (1ère) et Naikaitaci (12e). Même si les Béarnais sont revenus dans le match, ils n’ont réussi qu’une fois à percer la défense clermontoise, très efficace ce samedi. Avec cette victoire à l'extérieur 16-10, Clermont prend le large sur son dauphin montpelliérain au classement (79 points contre 73) et signe une 9e victoire loin de leurs bases. Pau reste en 11e position.

La Rochelle conserve l’espoir

Après cette 23e journée, les Rochelais peuvent se dire qu’ils ont fait le job. En sortant victorieux avec le bonus de leur match face à Montpellier (36-10), ils mettent fin à 10 victoires consécutives des Héraultais. Surtout, ils se rapprochent du Top 6 au classement, à sept points seulement de Bordeaux-Bègles (5e) et Toulouse (6e avec un match en moins). Jake White, l’entraineur montpelliérain, avait mis en place une équipe très remaniée, en prévision de la finale de Challenge Européen (13 mai). Une déroute qui n’a donc pas vraiment d’incidence au classement puisque Montpellier conserve sa deuxième place.

dossier :

Stade Français

B.Duguine