RMC Sport

Top 14: le Stade Français s’offre le derby face au Racing

A l'issue d'un derby très spectaculaire le Stade Français a réussi l'exploit de s'imposer (35-29) sur la pelouse du Racing ce samedi à la Paris La Défense Arena, lors de ce match en retard de la 21e journée de Top 14. Les Parisiens peuvent toujours rêver des play-offs. Quant aux Ciel et Blanc, ils enregistrent une inquiétante 4e défaite de rang en championnat.

Le Stade Français s’offre le derby. Les joueurs de Gonzalo Quesada ont réalisé un coup magnifique en allant s’imposer sur la pelouse de leur rival, le Racing 92 ce samedi à la Paris Défense Arena lors de ce match en retard de la 21e journée de Top 14 (35-29). Avec ce succès de prestige, les Parisiens reviennent à hauteur de l’UBB à la 7e place (mais avec deux matchs en plus), et peuvent toujours rêver de disputer les play-offs. Pour le Racing (3e), qui n’a plus gagné depuis un mois, il s’agit en revanche d’une mauvaise affaire dans la course aux barrages. Rappelons que cette rencontre s'est déroulée sans le néo-Racingman et ex-Parisien Gaël Fickou, pour des raisons "d'éthique sportive" a indiqué le club des Hauts-de-Seine.

Le Racing hors-sujet en première période

Les Racingmen, qui restaient sur trois défaites de rang en Top 14, ont très mal débuté la partie. Sans inspiration et indisciplinés, les Ciel et Blanc ont notamment été largement dominés par les joueurs de la capitale sur les touches. Pénalisés à huit reprises, ils ont encaissé un premier essai par Jonathan Danty après une mauvaise appréciation du ballon sur une chandelle de Segonds (30e). Le Racing a réagi ensuite avec un essai signé Donnacha Ryan. Insuffisant toutefois pour terminer devant à la pause (19-7).

Au retour des vestiaires, le Stade Français subit la pression de son rival et part à la faute, à l’image du carton jaune écopé par son ailier Naivalu au début de la 2e période (plaquage sans ballon). Réduits à 14, les Parisiens sont immédiatement punis par un essai de Teddy Thomas, mais restent dans le coup grâce à la précision du jeu au pied de Joris Segonds (8/10). En fin de rencontre, Teddy Iribaren entretient brièvement l'espoir d'une victoire des Racingmen, avant que Burban ne scelle définitivement la victoire du Stade Français. Malgré un ultime essai de Teddy Thomas, le Racing doit s'incliner. Et peut être inquiet pour la fin de championnat. Le Stade Français, lui, s'est brillament relancé.

-
- © ICON Sport
ABr