RMC Sport

Top 14, Montpellier-Toulouse - Pelous: "La réclamation se justifie"

Fabien Pelous

Fabien Pelous - AFP

La réclamation posée par le Stade Toulousain dimanche dernier à Montpellier, concernant la qualification de l’Héraultais, Willie Du Plessis, sera bien étudiée par la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby. Pour Fabien Pelous, son directeur du rugby, le club rouge et noir est dans son droit.

Le demi d’ouverture sud-africain, Willie Du Plessis, devait-il jouer la rencontre entre Montpellier et Toulouse, remportée dimanche dernier par les Héraultais (27-18) et durant laquelle il est entré à la 8e minute et a inscrit douze points ? Fraîchement prêté par Bayonne, il s’était engagé, selon les dires du MHR, le jeudi précédent le match à… 14h. Soit plus des 72 heures réglementaires avant le coup d’envoi pour être qualifié. Un délai dont doute le Stade Toulousain, qui a décidé de porter réclamation. 

>> Top14: le Stade Toulousain a porté réclamation contre le MHR et Du Plessis

« Des pratiques qui dénaturent notre championnat »

Personne au club ne s’était exprimé jusqu’ici sur la question. Très critiquée sur les réseaux sociaux notamment (où on parlait des Toulousains comme de « mauvais joueurs » après leur défaite), cette initiative est justifiée selon Fabien Pelous, le directeur du rugby : « Ça ne me paraît pas illogique de s’insurger contre des pratiques qui n’avaient pas trop lieu jusqu’à présent et qui dénaturent selon moi notre championnat. Ce qui nous paraît le plus injuste, c’est de préparer un match face à une équipe adverse et de retrouver un joueur qui n’était pas là la semaine d’avant. Et j’ai l’impression que la réclamation se justifie. D’ailleurs, elle a été déclarée recevable. Maintenant, elle va être jugée »

On a en effet appris hier qu’elle sera étudiée le 15 mars prochain par la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby. « On fait une réclamation par rapport à des circonstances de qualification. Ce n’est pas à nous de juger si ces circonstances sont valides ou pas, c’est à la Ligue et à sa commission de discipline de dire ça. De notre côté, on trouve ça un peu troublant. Mais nous ne sommes pas maîtres de la sanction. Nous concernant, notre requête s’arrête là ». Pelous se défend aussi de ne pas avoir déposé la réclamation avant le match, sans attendre le résultat (ce que Toulouse aurait pu faire, précisons-le) : « c’est la procédure. Après le match, on peut porter réclamation sur un fait de match, en l’occurrence ici la qualification d’un joueur. Il fallait le voir sur le terrain pour ensuite, après le match en l’occurrence, poser réclamation. Mais dès qu’on l’a vu s’échauffer, la question s’est posée ».

Pas de barème établi

Selon les règlements généraux de la LNR, le Stade Toulousain peut gagner de 3 à 5 points sur tapis vert et Montpellier être sanctionné de points en moins. Mais aux dires d’un membre de la Ligue, il n’y a rien d’établi concernant cette sanction : seule la commission de discipline pourra estimer la faute ou non, en établir sa gravité et donc appliquer un barème adéquat. Actuel huitième du Top 14, à quatre points du sixième, Pau, Toulouse pourrait en cas d’issue favorable, se rapprocher ou intégrer le Top 6. Mais ne connaissant pas la décision, le club haut garonnais aura toujours la même pression et obligation de gagner face à La Rochelle, lors de la prochaine journée (dimanche 5 mars à 17h).

>> Top 14: Montpellier officialise pour Aaron Cruden

Wilfried Templier à Toulouse