RMC Sport

Top 14 : Toulon n’a pas fait de détails

-

- - -

Oyonnax et Toulon fermaient le ban de la 15e journée de Top 14, ce dimanche, sur la pelouse synthétique des joueurs de l’Ain. Sans pitié, les Varois se sont imposés (13-44) et grimpent à la deuxième place du classement.

Toulon a déroulé

Venu pour gagner, Toulon menait déjà (17-0) avec deux essais inscrits après à peine plus de vingt minutes de jeu. Si les Varois ont laissé filer quelques occasions de tuer le match avant la pause, leur marche impitoyable a repris dès leur retour des vestiaires. La victoire finale (13-44) garnie de cinq essais et du bonus offensif expédie les hommes de Bernard Laporte à la deuxième place du Top 14, à deux unités du Racing 92.

Guirado a joué une heure

La polémique d’avant-match n’a finalement pas eu de conséquence négative. Sélectionneur des Bleus, Guy Novès souhaitait le repos de son capitaine Guilhem Guirado, en vue de la 3e journée du tournoi des VI Nations, vendredi, au pays de Galles. Bernard Laporte l’a finalement fait jouer une heure. Une fois le score acquis, le talonneur a quitté les siens, remplacé par Natriashvili, auteur d’un essai.

Michalak, l’invité surprise

Il ne devait pas être dans le groupe. Frédéric Michalak, seulement deux matches de Champions Cup cette saison, a finalement disputé les dix dernières minutes. La présence de l’ouvreur, parmi les retenus pour jouer la rencontre, a été annoncée 45 minutes avant le coup d’envoi. Michalak, qui revenait de blessure, en a profité pour inscrire ses trois premiers points de la saison en Top 14, sur une pénalité passée à la dernière minute.

James O’Connor, le joyau

S’il n’a pas inscrit d’essai, l’arrière australien James O’Connor (25 ans) a régalé par ses courses, son assurance dans les airs et sa vista. « Ce gamin me plait, il est incroyable, il est facile, il a un talent fou », s’enthousiasme Denis Charvet, membre de la Dream Team RMC Sport. Dans son sillage, la paire de centre composée de Mathieu Bastareaud et de Ma’a Nonu a imposé sa puissance et une belle qualité de main avec quelques passes après contact remarquées. Les deux hommes ont d’ailleurs aplati un essai chacun.

Oyonnax en danger

Cette large défaite n’arrange évidemment pas les affaires d’Oyonnax. Les gaillards de l’Ain en sont à 9 défaites lors de leurs 11 derniers matches. Sans bonus ce dimanche, ils pointent toujours à la 13e place du classement, à dix unités d’une équipe de Pau, première non-relégable, qui profite de la montée en puissance de ses stars néo-zélandaiss Colin Slade et Conrad Smith. Et le prochain déplacement qui se profile n’est pas des plus rassurants. Ce sera Clermont samedi prochain.

la rédaction