RMC Sport

Top 14: Toulon sans idées à Brive, Castres se paie Clermont, le Racing à l'arrêt

Teddy Iribaren

Teddy Iribaren - AFP

En ouverture de la 19e journée de Top 14, Castres a dominé le leader clermontois (26-16), privé notamment de six internationaux, ce samedi. Les Tarnais grimpent provisoirement à sur le podium.

Le vent a soufflé à Pierre-Antoine. Et le leader clermontois, privé de six internationaux tricolores retenus à Marcoussis en vue d’Italie-France samedi prochain, a rompu. Avec un écart de dix points (26-16) dans la musette, les Jaunards repartent du Tarn sans bonus et restent collés par La Rochelle. Pour Castres en revanche, l’opération est magnifique. Les hommes de Christophe Urios, au coaching déterminant ce samedi avec notamment le remplacement de la charnière Kockott-Dumora par le tandem Dupont-Urdapilleta avant l'heure de jeu, grimpent provisoirement à la troisième place du classement. A sept journées de la fin, le CO assoie sa position dans le Top 6 avec six longueurs d’avance sur le Racing 92, septième.

A lire aussi >> "Urgence", recrutement, avenir: Pelous analyse la situation de Toulouse

Des buteurs à 100%

Si trois essais (Jenneker 32e, Jelonch 68e côté CO, Abendanon 38e côté Clermont) ont été inscrits dans ce match, ce sont les buteurs qui ont surtout brillé. Malgré des conditions difficiles, aucun des neuf coups de pied (cinq pour Castres, quatre pour Clermont) n’a été manqué. On peut ajouter à ce festival le drop réussi par Urdapilleta (71e). Dans les autres compartiments du jeu, les joueurs se sont montrés beaucoup moins précis avec un festival d’en-avants. Castres en est à trois succès de rang. Les phases finales se rapprochent.

Bayonne courageux mais au bord du gouffre 

Face à la Section Paloise ce samedi, Bayonne n’a pas perdu dans son antre de Jean-Dauger. Mais l’Aviron n’a pas gagné non plus. Ce nul (25-25) n’arrange pas les affaires d’une formation basque à 11 points du premier non-relégable, Lyon. Dépassé en début de match, encaissant un essai de Votu (4e), l’Aviron s’est pourtant accroché. Chouzenoux (13e) a lui aussi aplati. Et Bayonne, grâce à la botte d’un Bustos-Moyano auteur de 20 points, a même fait la course en tête en fin de match. Mais Taylor (15 points) n’a lui non plus rien lâché et arraché l’égalisation à cinq minutes du buzzer. Pau, cinquième, pointe à deux longueurs de Montpellier.

Le Racing 92, un rouge et une défaite

Décidémment, les temps sont durs pour les champions de France en titre. En déplacement à Grenoble, les Franciliens ont vu leurs chances décliner dans de très targes proportions dèq la 5e minute. La faute à un placage dangereux de Chris Masoe, invité à un voyage sans retour vers le vestiaire. Si le Racing s’est accroché, Grenoble s’est progressivement détaché. Après l’essai de Dupont (54e), la cause était entendue pour les Isérois. Toujours septième, le Racing a grillé une cartouche dans la course au Top 6.

Toulon sans idées à Brive

Et de neuf défaites pour le RCT cette saison. Toulon avait pourtant des arguments ce samedi sur la pelouse de Brive avec notamment une ligne d’attaque Habana, Nonu, Trinh-Duc, Tuilagi, Mitchell à faire trembler du All Black en pagaille. Cela n’a pas suffi pour impressionner des Brivistes dominateurs qui ont tranquillement enquillé les pénalités et la victoire (15-5). Sans un essai d’Habana à cinq minutes du buzzer, le RCT serait même reparti fanny de Corrèze. Sixième avec un point d’avance sur le Racing 92, Toulon va devoir batailler jusqu’au bout pour assurer sa place dans le Top 6.

A lire aussi >> Altrad, "un partenaire majeur" pour France 2023

A lire aussi >> arrêté en possession de cocaïne, Ali Williams s’excuse

la rédaction