RMC Sport

Top 14: Toulouse rejoint La Rochelle en finale, après avoir dominé l'UBB

Le Stade Toulousain a dominé l'Union Bordeaux Bègles (24-21) ce samedi, au stade Pierre-Mauroy à Lille, pour se qualifier en finale de Top 14. Les Stadistes retrouveront La Rochelle vendredi prochain au Stade de France, pour une revanche de la dernière finale de Champions Cup, perdue par les Maritimes.

La finale de Top 14, qui se tiendra vendredi prochain au stade de France, aura un parfum européen. Plusieurs semaines après leur affrontement en Champions Cup, le Stade Toulousain et La Rochelle se retrouveront au Stade de France pour conquérir le Bouclier de Brennus. Au lendemain de la victoire rochelaise face au Racing 92 (19-6), Toulouse a dominé l'Union Bordeaux-Bègles ce samedi (24-21).

En tête à l'issue de la saison régulière de Top 14, et déjà vainqueur par trois fois de l'UBB cette saison, Toulouse a confirmé son statut une nouvelle fois. Le ton a été donné d'entrée de jeu, après un premier essai inscrit par Romain Ntamack (5e) sur une longue accélération, profitant d'un dégagement contré d'Antoine Dupont.

L'équipe de Christophe Urios, menée 8-0 après 10 minutes de jeu, a rapidement réagi grâce à Ben Lam (12e), au départ et à la conclusion d'une action, bien avancée aussi par une belle percée d'Ulupano Seuteni. Contrairement à Thomas Ramos, Matthieu Jalibert a lui transformé pour recoller (8-7), même si l'arrière de Toulouse avait inscrit une pénalité entre-temps (11e). Si les débats ont été plutôt équilibrés en première période, le pied de Ramos a permis aux Toulousains d'avoir l'avantage à la pause (14-7), grâce à deux autres pénalités (17e, 33e).

Ntamack sorti sur civière

L'UBB a sonné la charge en début de seconde période, avec une pénalité (45e) transformée par Matthieu Jalibert. Puis, Ben Lam a concrétisé à nouveau (55e), inscrivant le deuxième essai de son équipe, avec une chistera de Romain Buros pour le Néo-Zélandais.

Mais l'excès d'engagement de l'UBB a été sanctionné. Ulupano Seuteni (58e) a été expulsé pour une violente charge de manière "raide et dynamique" sur la tête de Romain Ntamack, sorti sur civière pour une commotion cérébrale. La pénalité transformée par Thomas Ramos (17-15) a permis à Toulouse de reprendre l'avantage et de redonner confiance à son équipe.

Dominateurs en début de seconde période, les joueurs de l'UBB pourront regretter cette infériorité numérique. A l'issue d'une nouvelle épreuve de force remportée par mêlée par l'UBB, Jalibert a redonné l'avantage aux siens (60e) dans la foulée de l'expulsion de Seuteni. Mais préféré à Maxime Médard ce samedi, Thomas Ramos a tout emporté avec lui (67e, 24-18) pour inscrire un essai en force et le transformer ensuite. La dernière pénalité de Jalibert (78e, 24-21), après une faute de Cheslin Kolbe, n'a rien changé.

Dernier vainqueur du Bouclier de Brennus en 2019, le Stade Toulousain aura l'occasion vendredi prochain, au stade de France, de réaliser un doublé. Le 22 mai dernier, les Stadistes avaient dominé les Maritimes (22-17, s'offrant une cinquième Déjà couronné européenne. Déjà le club le plus titré à l'échelle nationale, le Stade Toulousain pourra cette fois ambitionner un 21e titre en Top 14, contre le premier potentiellement pour La Rochelle.

GL