RMC Sport

Top 14 : Toulouse s’affirme, Agen redescend

Le Stade Toulousain a conforté sa cinquième place du Top 14 en écrasant Agen (58-19) ce dimanche et peut encore ambitionner de disputer un barrage à domicile. Les Agenais sont eux condamnés à redescendre en Pro D2.

TOPS

Toulouse, objectif top 4

Le Stade Toulousain devait l’emporter pour plusieurs raisons ce dimanche face à Agen. D’abord parce que les joueurs d’Ugo Mola jouaient contre une équipe agenaise moribonde et dernière du championnat. Et parce que la lutte pour les phases finales est toujours aussi âpre. Grâce à cette victoire bonifiée (8 essais), les Toulousains peuvent envisager un barrage de Top 14 à domicile. Et le calendrier pourrait jouer en leur faveur avec un déplacement chez le relégué Oyonnax, Grenoble et la réception de Clermont.

Picamoles et McAlister de retour au bon moment

Avant de jouer un hypothétique quart de finale, le Stade Toulousain aura besoin de tous ses éléments-clés pour espérer remporter un Brennus qui lui échappe depuis 2012. Ce dimanche après-midi, les anciens ont montré les dents comme Vincent Clerc, auteur d’un essai (21e), mais aussi Louis Picamoles (36e), très percutant, et Luke Mcalister, auteur de deux passes au pied millimétrées pour Gaël Fickou (14e et 39e).

Le sursaut d’orgueil agenais

Ils ont beau descendre en Pro D2, les Agenais n’abdiquent jamais. Menés 37 à 7 à la mi-temps, les Lot-et-Garonnais ont tout de même inscrit deux essais (62e, 70e) pour mettre en danger le bonus offensif des Toulousains. Et dans le jeu, ils ont même rectifié le tir, ne se faisant que très peu pénalisés et offrant beaucoup de ballons à leurs trois-quarts. Une deuxième mi-temps qui pourrait leur donner des idées pour l’année prochaine.

FLOPS

Direction la Pro D2

Avec l’avant-dernière défense (715 pts) et la 11e attaque de Top 14, Agen va accompagner Oyonnax en pro D2. Pas au niveau du championnat actuel, la lanterne rouge du classement (21 pts) n’a obtenu cette saison que quatre victoires en 23 journées. Contre Toulouse, le SUA est resté conforme à ses statistiques, encaissant 52 points et se faisant pénaliser de trop nombreuses fois.

La seconde période toulousaine

C’est un fait, la première mi-temps de Toulouse a été quasi-parfaite, mais la seconde a laissé quelques motifs d’inquiétudes. Outre les deux essais encaissés, les Stadistes ont perdu sur blessure Dusautoir (52e) et de Picamoles (55e), qui semblait souffrir après sa sortie. Avec les barrages qui s’annoncent, Ugo Mola doit prier pour la santé de ses joueurs, si importants pour emmener le club vers les sommets.

B.Duguine