RMC Sport

Toulouse, capitale de l’Ovalie

Jean Bouilhou

Jean Bouilhou - -

En accueillant ce week-end les demi-finales de Top 14, Toulouse sera la capitale nationale du rugby. Pour couronner cette fête, le Stade Toulousain espère décrocher sa 27e finale samedi soir (20h45) face à Castres.

Avec 18 titres de champion de France et 4 coupes d’Europe, on ne présente plus le palmarès stratosphérique du Stade Toulousain. Reconnue à l’échelle nationale et européenne, la bande à Guy Novès fait figure de référence dans le monde du ballon ovale. Capitale de l’Ovalie sur le terrain mais aussi en dehors. Au-delà du côté sportif, c’est une ville entière qui s’apprête à célébrer le rugby français ce week-end. Après Marseille la saison dernière, la Ville Rose devient le théâtre du Top 14 en accueillant les deux demi-finales, Toulouse-Castres (ce samedi à 20h45) et Clermont-Toulon (dimanche à 16h30).

Ironie du calendrier ou poignant hommage, Toulouse se transforme en capitale du rugby tricolore l’année où son club fête le centenaire de son premier titre de champion de France (le 31 mars 1912, victoire en finale Racing club de France). Mieux encore, les Rouge et Noir disputeront, ce samedi soir face à Castres (20h45), leur 19e demi-finale consécutive, un record en Top 14. La place du Capitole compte bien se hisser à la hauteur de l’évènement. Depuis vendredi, le centre-ville toulousain s’est transformé en véritable terrain de jeu.

Clerc : « La ville de Toulouse le mérite »

En plus des demi-finales, un « village-rugby » de 4500 m² a été installé au cœur de la place du Capitole. « On pourrait avoir 80 à 100 000 supporters dans les rues ce week-end, confie François Briançon, adjoint au maire de Toulouse chargé des sports On espère des retombées économiques de 8 millions d’euros, comme Marseille l’an dernier ». Terrain naturel de 30m sur 40, synthétique de 10m sur 10, atelier « tirs au but », spectacles, tables rondes, expositions ou encore extensions des terrasses de nombreux bars avec diffusion des deux matches. Rien n’a été négligé. Une véritable effervescence, qui devrait exploser ce samedi soir pour le derby entre les deux clubs midi-pyrénéens, Castres et Toulouse.

« Toute la ville va se mettre en ébullition. Le volcan avant l’heure va avoir lieu au Stadium, avec la rencontre face au petit régional, Castres », confie Jean-Marc Arnaud, président du club de supporters « Le Huit ». Toulouse devient plus que jamais le centre du rugby français, pour le plus grand plaisir de ses champions-maisons. « Comme on est sur une terre de rugby, ça représente la capitale, confie l’ailier Vincent Clerc. C’est une bonne chose d’avoir cette fête à Toulouse car c’est une ville qui le mérite ». Reste à savoir si les joueurs du Stade Toulousain méritent eux aussi d’accéder à leur 27e finale de Top 14…

Alexandre Mispelon avec W.T.