RMC Sport

France-Écosse: une défaite symbole du chemin qu'il reste à faire

Malgré la décevante défaite 27-23 face à l'Écosse, le XV de France, qui pouvait remporter le Tournoi des VI Nations, a montré qu'elle était en progression et qu'elle pouvait désormais jouer la gagne. Un discours partagé aussi bien à l'intérieur du groupe tricolore qu'à l'extérieur.

La défaite, évitable et cruelle, ne doit pas faire oublier que cette sélection revient de loin. Battu sur le fil par l'Écosse (27-23), vendredi soir à Saint-Denis, le XV de France n'a donc pas réussi à remporter le Tournoi des VI Nations. Une déception à la hauteur des attentes suscitées par l'exploit obtenu la semaine passée contre le Pays de Galles. "C'est assez frustrant", a d'ailleurs concédé Gaël Fickou en fin de match. Pour autant, le fait que les Bleus aient pu croire à une nouvelle ligne au palmarès ne doit pas être oublié.

"Il y a eu de bonnes choses, il ne faut pas tout jeter, a d'ailleurs tempéré le futur joueur du Racing. Il ne faut pas tout remettre en question". Même son de cloche du côté de son capitaine. "Ce n'est pas simple ce soir, mais on va continuer à travailler. On sait d'où on vient, et on va repartir au boulot. Ça va nous faire grandir, ajouter du vécu collectif. On prend de l'expérience", a commenté Charles Ollivon au micro de France 2.

"Une maturité énorme par rapport à la moyenne d'âge"

Les Français ont appris et doivent effectivement continuer à se nourrir de ces matchs au plus haut niveau. Sans doute auront-ils désormais des clefs supplémentaires pour mieux gérer de tels matchs décisifs. Pour Émile Ntamack, invité de l'After Rugby sur RMC, "un peu plus de maturité" aurait pu faire "basculer" le match de l'autre côté. Un peu plus d'expérience leur permettra éventuellement d'éviter de concéder 17 pénalités - un total colossal qui démontre une certaine "indiscipline tactique" pointée par l'ancien international français Richard Dourthe.

Peut-être aussi seront-ils mieux préparés mentalement, pour que l'énorme étourderie de Brice Dulin, qui n'a pas dégagé en touche pour finir le match avec la victoire, ne se reproduise plus. "Ce sont des erreurs qui nous font grandir, a acquiescé Charles Ollivon en conférence de presse. À nous d'apprendre de ces péripéties et de revenir plus fort".

"C'est une équipe qui continue d'apprendre", appuie Imanol Harinordoquy. Même s'il reste sur sa faim, l'ancien troisième ligne du XV de France préfère voir le verre à plein: "Ils font preuve d'une maturité assez énorme par rapport à la moyenne d'âge et par rapport à la moyenne de sélections. C'est un groupe qui se construit. J'attends avec impatience qu'ils se frottent aux nations du Sud". Denis Charvet, membre de la Dream Team RMC Sport, ne dit pas autre chose: "On attend tellement de cette équipe, on oublie qu'elle est en apprentissage. Ce qu'ils ont fait cette année, c'est déjà formidable".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport