RMC Sport

Irlande-France: finalement, Sexton ne jouera pas

Touché à la tête et remplacé prématurément lors du match du Tournoi des VI Nations contre le pays de Galles la semaine passée, l'ouvreur irlandais Jonathan Sexton voulait tout de même jouer contre la France dimanche. Mais il n'apparait pas dans le groupe retenu pour la rencontre. Le demi de mêlée Conor Murray est également forfait.

Voilà de quoi clore le débat. Au coeur de nombreuses discussions depuis sa supposée commotion la semaine passée contre le pays de Galles, l'ouvreur irlandais Jonathan Sexton ne jouera pas contre le XV de France dimanche à Dublin, lors de la deuxième journée du Tournoi des VI Nations.

L'Irlande a en effet communiqué son groupe ce vendredi, et son habituel numéro 10 ne figure ni parmi les titulaires, ni parmi les remplaçants. A noter aussi les absences du deuxième ligne James Ryan, et du demi de mêlée Conor Murray, partenaire de Sexton en charnière.

Il se voulait pourtant rassurant

"Le capitaine irlandais Johnny Sexton et le vice-capitaine James Ryan n'ont pas rempli toutes les conditions cette semaine des protocoles de retour au jeu, et ne sont donc pas retenus pour la sélection", indique le XV du Trèfle dans un communiqué. Murray souffre lui des ischio-jambiers.

Victime d'un coup de genou à la tête dimanche dernier lors de la défaite irlandaise au pays de Galles (21-16), Sexton - déjà victime de nombreuses commotions dans sa carrière - était apparu sonné au moment de sa sortie du terrain, à 10 minutes du coup de sifflet final. Pourtant, lors de la conférence de presse d'après-match, l'ouvreur s'était dit déterminé à jouer contre les Bleus. "Je vais bien maintenant, assurait-il. J'ai évidemment pris un coup sur la tête, mais je me sens bien. J'ai juste une petite bosse sur la tempe. J’ai l’habitude maintenant. Je ferai tous les protocoles de retour au jeu et j'espère fortement que j’obtiendrai l’accord pour m'entraîner cette semaine."

Etonnés par cette sortie, quelques spécialistes, dont le neurologue Jean-François Chermann, avaient tiré la sonnette d'alarme. Avant que Sexton ne se dise "attristé" de ces observations "inappropriées" sur sa santé.

Par C.C. avec J-F.P.