RMC Sport

Tournoi des Six Nations: ce qu’il faut retenir de la précieuse victoire des Bleus en Irlande

Après dix ans de disette, les Bleus sont allés s’imposer à Dublin ce dimanche lors de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations (15-13). Le XV de France a résisté au retour des Irlandais et reste en course pour le Grand Chelem. Prochain rendez-vous dans deux semaines avec la réception de l'Ecosse.

Première victoire en Irlande depuis dix ans, le Grand Chelem toujours en vue pour les Bleus

Tout n’a pas été parfait, mais les Bleus se sont imposés à Dublin ce dimanche, après une fin de match haletante (15-13). Privé de ballon en première période, le XV de France a marqué son premier essai (28e) lors de sa seule incursion dans le camp irlandais. Matthieu Jalibert sert Gaël Fickou, d’une longue passe à rebond, et le centre trouve ensuite Charles Ollivon. Une efficacité redoutable. Les Français ont ensuite accéléré en seconde période. Mais des points oubliés au pied par Matthieu Jalibert ont permis aux Irlandais de rester menaçants. Avec seulement deux petits points d’avance, les joueurs de Fabien Galthié ont vécu une fin de match tendue. Mais ils ont tenu et remportent le premier succès français à Dublin depuis dix ans. Le XV de France a fait preuve de solidité défensive, mais aussi d’un gros mental.

Avec cette victoire, la France prend la tête du Tournoi des Six Nations. Avec le pays de Galles, le XV tricolore est la seule équipe encore en lice pour le Grand Chelem. Les Bleus vont maintenant bénéficier d’un week-end de repos, avant de retrouver le Tournoi et l’Ecosse le 28 février.

Une fin de match sous pression

Quand ils ont vu Damian Penaud aplatir le deuxième essai tricolore (54e), les Bleus pensaient avoir fait le plus dur. Ils menaient alors 15-3. Une avance confortable et des joueurs bien en place dans le camp irlandais. Mais un essai du talonneur remplaçant Ronan Kelleher trois minutes plus tard a tout relancé. L’action partait pourtant d’un bon contre en touche de Charles Ollivon, mais Antoine Dupont s’est fait surprendre par le rebond du ballon. Kelleher prend le couloir pour inscrire le premier essai du XV du Trèfle. Après la transformation de Rosse Byrne, le buteur irlandais ramènera ses partenaires à 15-13 après une pénalité. De quoi s’offrir un dernier quart d’heure sous très haute tension. Après la sirène, les Bleus ont solidement défendu et ne se sont pas mis à la faute. Le ballon sera finalement récupéré par un grattage et envoyé en tribune par Brice Dulin, qui délivre le XV de France.

Brice Dulin était partout

Comme un symbole, c’est lui qui a délivré ses partenaires, en envoyant le ballon en touche pour sonner la fin de la rencontre et la victoire française. En larmes, Brice Dulin a laissé éclater son émotion. Contre l’Irlande dimanche, l’arrière rochelais a une nouvelle fois confirmé sa renaissance. Sous une pluie de chandelles irlandaises, il a forcément été très sollicité. Sous les ballons hauts, il a toujours été au rendez-vous. Il a également sauvé les siens sur deux grosses occasions d’essais irlandaises. La première, quand il s’est sacrifié pour plaquer Lowe. Le pied de l’ailier irlandais a éfleuré la ligne de touche, suffisant pour refuser l’essai. Puis à trois minutes de la fin de la rencontre, pour ne pas laisser s’échapper Gibson-Park. Un grand match.

La touche déréglée

Pourtant efficace contre l’Italie, la touche française a souffert à Dublin. Rien qu’en première mi-temps, les Bleus ont perdu quatre touches sur leurs propres lancers, dont deux en cinq minutes. Julien Marchand a eu du mal à se régler, mais il n’a pas été le seul fautif. Charles Ollivon a lui aussi perdu un ballon lors d’une mauvaise transmission avec Grégory Alldritt. Nouvelle frayeur à la 25e minute à cinq mètres de l’en-but bleu: Henderson anticipe le lancer long du talonneur et vole un nouveau ballon. Mais le deuxième ligne irlandais commettra un en-avant.

LL