RMC Sport

VI Nations: l’Angleterre bat l’Italie mais ne se rassure pas totalement

Le XV de la Rose a largement battu l’Italie (41-18) ce samedi lors de la deuxième journée du Tournoi des VI Nations. Malgré six essais, l’Angleterre n’a pas forcément impressionné à Twickenham contre un adversaire trop limité.

Les vice-champions du monde anglais ne semblent toujours pas au mieux en ce début d’année 2021. A l’heure où l’Angleterre se bat contre un variant du coronavirus, le XV de la Rose soigne petit à petit ses blessures. Privée de son public ce samedi à Twickenham, la sélection dirigée par Eddie Jones a signé une grosse victoire (41-18) face à l’Italie lors de la deuxième journée du Tournoi des VI Nations.

Six essais et un bonus offensif à la clé, l’Angleterre se relance dans la compétition mais ne lève pas tous les doutes. Malgré l’ampleur du score, tout n’a pas été parfait. Loin de là.

Une entame poussive des Anglais

A l’image de l’Ecosse, victorieuse pour la première fois en 38 ans à Twickenham la semaine passée (6-11), l’Italie a longtemps posé des problèmes aux Anglais en début de match. Corrigée par le XV France (10-50) à Rome, la Squadra Azzurra a même marqué le premier essai de la rencontre après seulement trois minutes de match grâce à son Australien de naissance Monty Loane.

Pas forcément au mieux sur le plan défensif, l’Angleterre a néanmoins su profiter des erreurs transalpines pour repasser devant. D’abord une pénalité d’Owen Farrell pour se rapprocher puis un essai de Jonny Hill suite à un gros travail des avants a permis au XV de la Rose prendre l’avantage (8-5, 15e).

Watson en forme, May monté sur ressorts

Plus solide dans les rucks et bien aidée par une mêlée efficace, l’Angleterre a ensuite retrouvé plus d’allant offensif. Et comme souvent, Anthony Watson a brillé. Après une grosse vingtaine de minutes, l’ailier de Bath a placé une première banderille pour accroître l’avance des locaux.

Un joli prélude avant la merveille inscrite pas Jonny May juste avant la mi-temps. L’ailier gauche anglais s’est envolé pour éviter le plaquage de son vis-à-vis italien et ensuite retomber dans l’en-but. Après vérification à la vidéo, le "jump" de May a permis à son équipe de rentrer aux vestiaires avec confortable avance (20-8, 40e).

Malgré la belle envie des Italiens après la pause, une interception d’Anthony Watson a mis fin au suspense. Au terme d’une course de presque 80 mètres, l’ailier a signé un joli doublé et enterré les espoirs transalpins (27-11, 50e).

L’Angleterre provisoirement en tête du Tournoi

Pour le reste rien de bien transcendant à mettre à l’actif du XV de la Rose. Eddie Jones a eu beau faire plusieurs changements pour redynamiser son groupe, l’Angleterre a fini tranquillement ce match.

A peine entré en jeu pour ses débuts en sélection, Jack Willis a inscrit son premier essai international… avant de sortir sur civière visiblement touché au genou. Une triste première pour le troisième-ligne finalement suppléé par Anthony Watson au poste de numéro 8 sur les mêlées.

L'essai italien marqué par Tomaso Allan viendra encore semer le doute dans les esprits anglais avant qu’Elliot Daly ne finisse le travail (41-18, 68e).

Pas vraiment impériale, l’Angleterre a assuré l’essentiel avec une victoire bonifiée. Encore mieux, le XV de la Rose s’est provisoirement emparé de la première place du classement dans ce Tournoi des VI Nations en attendant le match de la France en Irlande et le duel Ecosse-Galles.

JGL