RMC Sport

VI Nations: ce qu’il faut retenir de la démonstration du XV de France en Italie

Le XV de France s’est largement imposé contre l’Italie (50-10) ce samedi pour son premier match du Tournoi des VI Nations. Les Bleus de Fabien Galthié ont brillé, dans un duel rapidement plié.

Carton plein avec le bonus offensif

Battu de justesse par l'Angleterre pour le titre en 2020, le XV de France a clairement fait du Grand Chelem son objectif pour 2021. Et grâce à ce large succès contre l'Italie (50-10), les Bleus ont entamé de la meilleure des manières leur compétition: une victoire bonifiée idéale pour lancer un nouveau cycle.

Après seulement six minutes, Dylan Cretin a inscrit son premier essai sous le maillot tricolore après deux belles percées de Teddy Thomas et Arthur Vincent. Avec deux nouveaux essais de Gaël Fickou et Arthur Vincent, les Bleus ont éteint les espoirs italiens avant la mi-temps (24-3). Les Bleus ont ensuite déroulé et Brice Dulin a rapidement filé dans l'en-but transalpin pour marquer l'essai du bonus au retour des vestiaires (31-3, 49e).

Toujours aussi séduisants offensivement et avec une réelle volonté d'envoyer du jeu, les Bleus ont profité de ce match pour peaufiner leur lancements et leurs combinaisons. Et cela à fonctionné à merveille contre la Squadra Azzurra, avec un total de sept essais. Le record de la plus large victoire contre l'Italie (56-13 en 2005) n'était pas loin.

"On a bien travaillé, on a révisé toute la semaine, on était prévenus, bravo aux Italiens. On les connaît bien, on a vu leurs qualités, ils ont mis une grosse intensité en début de match, s'est réjoui Charles Ollivon au micro de France 2 après la fin du match. Bravo à eux et à tous les mecs. Maintenant il faut repartir au travail pour la suite. Confiance oui mais on reste mesurés, on a de gros défis qui nous attendent."

Jalibert engrange de la confiance

Romain Ntamack blessé et forfait pour le début du Tournoi, Matthieu Jalibert était attendu au tournant ce samedi. Pas toujours au mieux lors de ses sorties avec les Bleus, l'ouvreur de l'UBB a signé une bonne prestation contre l'Italie.

Impeccable au pied avec un 7/7 sur ses tentatives, le numéro 10 tricolore a signé une performance dans la lignée de celle contre l'Angleterre lors de l'Autumn Nations Cup: convaincante.

Certes, la défense italienne a très vite craqué mais l'association de Matthieu Jalibert avec Antoine Dupont a parfaitement lancer l'attaque du XV de France. C'est bon pour le moral de l'ouvreur de 22 ans, auteur notamment d'une superbe percée sur le sixième essai de la bande à Galthié.

La paire Fickou-Vincent déjà bien rodée

En l'absence de Virimi Vakatawa, Arthur Vincent a été aligné à Gaël Fickou au centre. Malgré un début de saison très pénible avec Montpellier en Top 14, le double champion du monde U20 a signé une belle prestation face à l'Italie.

Associé au taulier du Stade Français, il a très facilement trouvé sa place au sein du groupe France. La preuve, chaque membre de ce duo y a été de son petit essai.

Dans un style radicalement différent du colosse Vakatawa, Arthur Vincent a montré de la qualité pour faire vivre le ballon lors des offensives des Bleus. Du tout bon pour le XV de France pour la suite de ce Tournoi.

Les Bleus encore trop pénalisés

Hormis l'essai italien de Sperando à un quart d'heure de la fin du match, les Bleus ont déroulé pendant l'essentiel de ce premier match. Un bémol toutefois. On espérait voir ce XV de France gommer son indiscipline, cela n'a pas été le cas.

Avec neuf pénalités concédées contre le voisin italien, voilà un aspect de cette équipe qu'il faudra corriger avant le prochain match du Tournoi des VI Nations, dimanche prochain, à l'Aviva Stadium de Dublin face à l'Irlande. Contre le XV du Trèfle, les Bleus passeront un test d'une autre teneur.

Jean-Guy Lebreton