RMC Sport

VI Nations: malgré le cluster français, l’annulation de France-Ecosse n’est pas envisagée

Si le match du Tournoi des VI Nations entre la France et l’Ecosse ne pouvait avoir lieu dimanche prochain (16h) en raison du coronavirus, il serait reporté plutôt qu’annulé. Mais ce ne serait que le scénario extrême car pour l'heure, le match est maintenu.

C’est le scénario que tout le monde veut éviter: un cluster à la fidjienne. En novembre dernier, la sélection du Pacifique avait été très sévèrement touchée par le Covid-19 avec une trentaine de cas positifs. Les hommes de Vern Cotter avaient dû renoncer aux matchs contre le XV de France, l’Italie et l’Ecosse dans le cadre de la Coupe d’automne des Nations. Pour autant de rencontres perdues 28-0 sur tapis vert.

Trois mois plus tard, le coronavirus s’invite à nouveau dans le rugby international et désormais en équipe de France. En l’espace d’une semaine, les Bleus ont été frappés par neuf cas positifs: quatre pour le staff dont le sélectionneur Fabien Galthié et cinq chez les joueurs (Antoine Dupont, Gabin Villière, Mohamed Haouas, Arthur Vincent et Julien Marchand). Et ce n’est malheureusement peut-être terminé pas. Il faudra attendre les résultats des tests passés ce dimanche soir à Marcoussis pour respirer un peu mieux et préparer le match contre l’Ecosse dimanche rpochain (16h), dans le Tournoi des VI Nations.

Reporter plutôt qu’annuler en cas de scénario extrême

Le comité des VI Nations, en contact régulier avec la Fédération Française de rugby (FFR), suit évidemment le dossier de près et n’entend pas s’exprimer avant ces nouveaux examens. Que se passerait-il si la situation venait à empirer et que le XV de France n’était pas en mesure de jouer? Dans ce scénario extrême, il ne serait pas question d’une annulation, et de match perdu comme pour les Fidji cet automne, mais bien d’un report. Même si, contrairement aux Fidjiens, les Bleus sont en capacité de remplacer d'éventuels nouveaux cas positifs par d'autres éléments du Top 14, en gardant une équipe compétitive.

"Notre préférence sera toujours de finir le Tournoi, nous a indiqué une source proche du dossier. Si jamais il y avait un énorme problème et que la France ne pouvait pas aligner une équipe, notre préférence serait de repousser le match plutôt que de l’annuler. Lors de la Coupe d’automne des Nations, c’était différent puisqu’il y avait une finale programmée, ce n’est pas le cas dans le Tournoi." Le XV France a débuté le Tournoi par deux déplacement victorieux en Italie (10-50) et en Irlande (13-15).

Jean-François Paturaud