RMC Sport

XV de France: deux nouveaux joueurs positifs, plusieurs changements pour l’Ecosse

Le staff du XV de France a communiqué ce dimanche le nom des 31 joueurs appelés pour préparer le match du Tournoi des VI Nations contre l'Ecosse, dimanche (16h). Egalement testés positifs au coronavirus, Arthur Vincent et Julien Marchand sont contraints de déclarer forfait.

Au tour du centre Arthur Vincent et du talonneur Julien Marchand. Après Antoine Dupont, Mohamed Haouas et Gabin Villière, deux nouveaux joueurs du XV de France ont été testés positifs au coronavirus et manqueront le duel contre l'Ecosse, dimanche prochain, lors de la troisisème journée du Tournoi des VI Nations. La FFR a officialisé le forfait du Montpéllirain et du Toulousain au moment de communiquer le groupe des 31 appelé à Marcoussis avant le match face au XV du Chardon.

"Suite à des tests complémentaires réalisés samedi 20 février, Julien Marchand et Arthur Vincent ont été testés positifs à la COVID-19", a précisé l'instance dans un communiqué transmis à la presse ce dimanche.

Sept changements avant l'Ecosse

Un nouveau coup dur pour les Bleus avant d'affronter leurs bourreaux de l'année précédente. Au total, pas moins de cinq titulaires alignés lors de la démonstration en Italie (50-10) et de l'exploit en Irlande (15-13) manqueront donc la rencontre face à l'Ecosse.

Afin de préparer au mieux la rencontre, l'encadrement tricolore a procédé à de nombreux changements dans le groupe convoqué à Marcoussis. Sept au total par rapport à la liste initiale dévoilée en milieu de semaine. Dorian Aldegheri, Teddy Baubigny, Hassane Kolingar, Maxime Lucu, Jonathan Danty, Yoram Moefana ou encore Donovan Taofifenua font donc leur apparition parmi les 31 élus.

L'incompréhension à Toulon sur le cas Rebbadj

Outre les cinq joueurs positifs au coronavirus, considérés comme cas contact par la FFR, les Toulonnais Jean-Baptiste Gros et Swann Rebbadj ont également été écartés de la liste. Si le premier nommé se plaignait récemment d'une blessure au pouce et était absent à Pau samedi (29-33), le deuxième-ligne était lui bien titulaire. Selon nos informations, c'est l'incompréhension qui règne au sein du RCT quant à la gestion du cas Rebbadj.

JGL avec Jean-François Paturaud