RMC Sport

XV de France: la FFR a bien respecté le protocole sanitaire selon Ministère des Sports

Le XV de France, touché par trois cas de Covid-19 au sein de son encadrement cette semaine, passe de nouveaux tests ce vendredi, neuf jours avant le match contre l’Ecosse dans le Tournoi des VI Nations. Un dossier suivi de près par le Ministère des Sports qui estime que la Fédération Française n’a aucunement enfreint le protocole sanitaire en s’entrainant avec les joueurs du rugby à 7.

Les heures à venir sont attendues avec une certaine anxiété dans les rangs du XV de France. L’ensemble des joueurs, rentrés à la maison, sera à nouveau testé ce vendredi quelques jours après l’annonce de trois cas positifs au sein de l’encadrement. Le sélectionneur Fabien Galthié, l’entraineur des avants William Servat et un autre membre du staff, dont l’identité n’a pas été révélée, ont tous les trois ont été touchés par le Covid-19.

Comment? Pour le moment, personne n’a la réponse. Mais tous les regards se tournent vers l’équipe de France à VII qui comptabilise plusieurs éléments positifs. Actuellement à l’isolement durant leur stage à Canet-en-Roussillon, ceux-ci avaient participé à l’entrainement à haute intensité des Bleus, jeu dernier, soit deux jours avant la victoire à Dublin. Quelle est la responsabilité de la Fédération Française dans ces conditions? A-t-elle respecté le protocole qu’elle avait présenté voilà quelques semaines? La bulle a-t-elle explosé? Autant de questions balayées par le ministère des Sports.

"Il y a eu effectivement des matchs avec le 7 de France (ndlr: des entrainements, dont jeudi dernier à Marcoussis, avant que des cas positifs ne soient détectés chez les joueurs du 7), a répondu le Ministre délégué Roxana Maracineanu ce vendredi matin à France Info. Cela rentrait complètement dans le protocole qui nous avait été proposé puisqu’il y avait la possibilité de sortir de la bulle en faisant très attention. Les joueurs sont aussi allés dans leurs familles (ndlr: les joueurs du XV de France y sont depuis mercredi jusqu’à dimanche). Tout cela faisait partie du protocole avec une bulle élargie à des gens qui sont testés régulièrement et qui sont dans des protocoles sanitaires très strictes. Quand des sportifs professionnels se retrouvent tous contaminés au sein d’une équipe de foot, de hand, de basket, cela veut bien dire que le virus circule. Cela ne veut pas dire que c’étaient des gens des malades. Fabien Galthié n’est pas malade aujourd’hui. Il est asymptotique mais il a le virus, parce qu’on l’a testé. On voit que le virus circule, même dans des endroits où c’est très suivi."

"Ce sont les modalités d’entrée et de sortie de bulle qui ont été définies"

L’heure n’est donc vraiment pas à la polémique. Le protocole a visiblement été respecté avec plusieurs tests réalisés pour ceux qui entrent dans la bulle du XV de France, avec l’obligation de deux tests négatifs dans les moins de 72 heures. Cela vaut pour les joueurs du VII qui ont dû se passer par la case PCR à plusieurs reprises avant de s’entrainer avec Ollivon et consorts à Nice mais aussi à Marcoussis la semaine dernière.

"Dans ce protocole, nous n’avions pas spécifié ceux qui rentrent et qui sortent de la bulle, ni fait de demande sur la taille du groupe (réduit à 31 éléments sélectionnés), selon une source gouvernementale contactée par RMC Sport. Ce sont les modalités d’entrée et de sortie de bulle qui ont été définies. Mais on sait très bien que le risque zéro n’existe."

La FFR, qui devrait publier un nouveau communiqué dans la journée pour rappeler toutes les mesures adoptées ces dernières semaines, s’est-elle mise à la faute avec la présence de France VII? "Non" selon le Ministère des Sports qui attend, lui aussi, les résultats des nouveaux tests passés ce vendredi.

"Cela pourrait devenir plus problématique si des cas positifs se présentaient, mais nous n’en sommes pas encore là." Dans neuf jours, le XV de France recevra l’Ecosse pour la troisième journée du Tournoi des VI Nations. Avec tous ses meilleurs éléments? Réponse définitive d’ici lundi.

Jean-François Paturaud