RMC Sport

XV de France: Laporte a pris la parole devant les joueurs et le staff, ce vendredi à Marcoussis

Le président de la FFR Bernard Laporte a pris la parole devant les joueurs et le staff, ce vendredi matin à Marcoussis. Son discours a été ferme. Le dirigeant a défendu le sélectionneur Fabien Galthié, suspecté d’avoir brisé la bulle sanitaire.

L’heure est à l’union sacrée. Alors que le XV de France a vécu une semaine agitée en coulisses, les Bleus ont été libérés ce vendredi matin, après le report du match contre l’Ecosse, initialement prévu dimanche après-midi dans le cadre du Tournoi des VI Nations. Mais avant de quitter Marcoussis, Bernard Laporte a pris la parole devant les joueurs et le staff encore opérationnel. Une intervention jugée "claire et nette", selon une source présente à cette réunion. Pour ne pas dire musclée. Selon lui, il n’est pas question de critiquer Fabien Galthié, suspecté d’avoir brisé la bulle sanitaire du XV de France.

Avant même les résultats de l’enquête interne remise la semaine prochaine au ministère des Sports, Laporte a renouvelé sa confiance au sélectionneur qui, selon lui, sera bien aux commandes des Bleus lors de la Coupe du monde 2023. Galthié et Laporte ont d’ailleurs échangé à plusieurs reprises ces derniers jours. L’entraineur en chef du XV de France aurait reconnu en coulisses avoir effectué seulement trois footings en dehors de Marcoussis ces dernières semaines, mais rien de plus, si ce n’est aussi une virée au match de rugby de son fils avec les Espoirs de Colomiers contre le Stade Français auquel il assisté début février.

"J’ai vu des gens très déterminés autour de Fabien Galthié"

"Je n’ai pas à conforter ou pas Fabien Galthié, a indiqué Laporte au Super Moscato Show au sujet de son discours ce matin. Il ne faut pas aller plus vite que la musique." Relancé sur la teneur des propos qu’il a tenus au Centre national du rugby, le patron de la FFR a développé sur le même registre.

"J’ai vu ce matin des joueurs très décidés, dit-il. Ils étaient, entre guillemets, contents que le match soit reporté et pas perdu. J’ai vu un staff très solidaire avec son sélectionneur, je dis bien très solidaire. J’ai vu des gens très déterminés autour de Fabien Galthié. Je sais qu’il a fait une réunion de staff mais je ne sais pas s’il a parlé à ses joueurs. (…) Moi, j’en ai parlé ce matin. J’aime les choses claires et transparentes. S’il était là ce matin? Tout le monde était là, heureusement. La Fédération est une institution."

JF. Paturaud