RMC Sport

Coronavirus XV de France: Laporte défend Galthié et assure qu'il n'est pas menacé

Invité ce vendredi du Super Moscato Show sur RMC, Bernard Laporte a soutenu Fabien Galthié, suspecté d’avoir brisé la bulle sanitaire du XV de France, dont le match face à l'Ecosse a dû être reporté. Le sélectionneur des Bleus peut être rassuré, il n'est aujourd'hui pas menacé.

Fabien Galthié peut compter sur le soutien de Bernard Laporte. Invité ce vendredi du Super Moscato Show sur l’antenne de RMC, le président de la Fédération française de rugby a pris la défense du sélectionneur du XV de France, cible des critiques ces derniers jours. Testé positif au coronavirus le 16 février, Galthié est suspecté d’avoir brisé la bulle sanitaire de l’équipe de France, durement touchée par le Covid-19.

>> Les podcasts du Super Moscato Show

Après un nouveau cas positif dans les rangs tricolores, les organisateurs du Tournoi des VI Nations ont annoncé jeudi le report du match entre la France et l’Ecosse, initialement programmé ce dimanche. Comment la bulle sanitaire protégeant Marcoussis a-t-elle pu céder ? Galthié a-t-il vraiment respecté le protocole mis en place ?

Galthié n’est pas menacé

"Je ne sais pas s’il est sorti ou non. Est-ce qu’il a enfreint les règles ? Sur ce qu’on me dit, non. Le rapport le dira. Je lui ai posé la question, il m’a dit non et j’ai confiance en lui. Et que veut dire « sortir de la bulle » ? Il faut que les choses soient claires. J’ai été en Italie par exemple. Les joueurs sont sortis avec des masques se promener dans la rue, mais ça ne veut pas dire qu’ils ont cassé la bulle. Fabien m’a dit qu’il avait respecté le protocole. Je le crois. Chacun me dit ce qu’il veut. Le rapport définitif me dira qui a failli ou pas", a expliqué Laporte sur RMC.

Mais si l’enquête interne révèle des fautes, la Fédération pourrait-elle prendre des sanctions ? "Pour moi il n’y a pas de faute. Si le rapport dit que des gens ont failli, il faudra prendre des sanctions, c’est une évidence. Je demande un rapport pour tout savoir. Fabien me dit qu’il n’a pas enfreint les règles, je le crois", a insisté Laporte. Le patron de la FFR, qui ne veut pas "avancer au rythme des rumeurs", s’est montré très clair à la fin de son intervention : "Je suis quelqu’un de pragmatique. S’il y a des fautes, on assumera. Galthié est-il menacé en l’état ? Bien sûr que non."

RR