RMC Sport

XV de France: Marchand a "une petite boule au ventre" avant d’affronter les Gallois

Le talonneur de l’équipe de France Julien Marchand craint la férocité des Gallois, seuls en tête du classement du Tournoi des Six Nations, qui se déplaceront au Stade de France le week-end prochain (samedi à 21h).

L’équipe de France a dit adieu à ses rêves de Grand Chelem contre l’Angleterre, mais les Bleus ont toujours l’ambition de remporter le Tournoi des Six Nations pour la première fois depuis 2010 et de coiffer sur le poteau le pays de Galles, qui caracole en tête du classement. Ils devront pour cela remporter leurs deux derniers matchs, au Stade de France, si possible avec le bonus à chaque fois. Et donc se défaire de Gallois invaincus et en plein renouveau cette année après un quatrième succès en quatre matchs obtenu plus tôt ce week-end en écrasant l'Italie à Rome (48-7).

Marchand: "On ne prend personne de haut"

"On les regarde jouer tous les week-end, on sait très bien que c’est une super équipe, une grosse équipe, a confirmé Julien Marchand, le talonneur de l’équipe de France, ce dimanche sur RMC. Bien sûr qu’on les craint, c’est justement ça qui est très bien dans le rugby parce qu’au moins tu respectes l’adversaire. Ce week-end, on aura cette petite boule au ventre, comme à chaque match, et cette crainte. Et ça, il faut le garder. Cette semaine va être hyper sérieuse, hyper studieuse, mais on ne prend personne de haut. On va tout faire pour donner le meilleur visage possible à tout le monde le week-end prochain."

Les Bleus devront moins s’éparpiller sur la durée du match tout en conservant une défense hyper agressive et disciplinée pour éteindre les velléités adverses, alors que les Gallois se déplaceront au Stade de France pour y chercher la victoire et un Grand Chelem qui leur tend les bras cette année. "C’est une grosse équipe en conquête, leur pack est très solide aussi, a analysé Marchand. Ils sont très complets, derrière, ça pédale et ça va vite. C’est une grosse équipe, à nous de préparer ce match au mieux. Mais bien sûr qu’on a une petite crainte quand même, parce que c’est une grosse équipe qui arrive à Paris ce week-end."

QM