RMC Sport

VIDEO. FFR: Laporte salue Camou, "un dirigeant engagé"

Bernard Laporte et tant d’autres grandes figures du rugby français étaient présentes aux obsèques de Pierre Camou pour l’escorter vers son dernier voyage. L’ancien président de la FFR est décédé mercredi dernier.

Des centaines de personnes sont venues rendre un dernier hommage à Pierre Camou, l’ancien président de la Fédération français de rugby, décédé mercredi à l'âge de 72 ans. De nombreuses personnalités influentes du rugby français ont fait le déplacement à Saint-Jean-Pied-de-Port où avaient lieu les obsèques. Pierre Camou était toujours président de la FFR en 2015, lorsque la Fédération a nommé Guy Novès à la tête du XV de France. L’ancien coach du Stade Toulousain lui a rendu un vibrant hommage.

Pierre Camou, "un porteur de valeurs"

"Ce sont mille souvenirs qui reviennent, a confié Guy Novès à RMC. Moi je ne l’ai connu que trop peu de temps. Malgré tout, je suis assez fier d’avoir servi à ses côtés. Dans le rugby, on parle beaucoup de valeurs, mais il y a ceux qui en parlent et ceux qui les exploitent et qui arrivent à les promouvoir et Pierre était un porteur de valeurs. L’héritage qu’il a laissé, c’est ce que l’on aime tous dans le rugby. C’est cette convivialité, cette franchise, cette honnêteté. Ces valeurs-là, Pierre les avait, et il était capable de les transmettre aux autres. Cette loyauté dans la vie qui nous est nécessaire tous les jours."

"Un grand homme" pour Bernard Laporte

Guy Novès a pu croiser l’homme qui l'a évincé à cette occasion, l’actuel président de la FFR, Bernard Laporte. L’ex sélectionneur des Bleus s’est voulu rassembleur après la campagne pour la présidence de la FFR qu'il avait menée contre Camou en 2016. "Quelqu’un de notre famille part, on se doit d’être là. Moi, je l’ai connu en tant que président, quand j’étais entraîneur de l’équipe de France. J’ai passé de grands moments avec lui, et je n’oublie pas. C’était un dirigeant engagé et il faut avoir le respect de ça. Après, je me suis présenté contre lui parce que je n’étais pas d’accord avec tout, mais ça n’empêche pas le respect de l’homme que j’avais envers lui, et que je crois qu’il avait envers moi. C’était un grand homme. Quelqu’un qui a servi autant le rugby, c’est toujours un grand homme."

QM avec Eddy Artigau