RMC Sport

XV de France: Bastareaud annonce sa retraite internationale

Non retenu pour la Coupe du monde de rugby avec le XV de France, Mathieu Bastareaud a annoncé sa retraite internationale, ce mercredi sur son compte Instagram.

Au lendemain de l'annonce de sa non-sélection pour la Coupe du monde (du 20 septembre au 2 novembre), Mathieu Bastareaud (30 ans, 54 sélections) a annoncé sa retraite internationale, ce mercredi dans un message publié sur les réseaux sociaux.

"Ce maillot a été ma plus grande fierté"

"La route n’a pas toujours été facile mais porter ce maillot a été ma plus grande fierté, et représenter mon pays, ma famille, un honneur! Je suis heureux, reconnaissant et fier d’avoir pu réaliser ce rêve de gosse...Il est temps pour moi de tourner la page bleue... Je souhaite bonne chance à mes coéquipiers pour ce bel événement qui les attend !"

C'est donc l'un des joueurs phares du rugby français qui raccroche les crampons après une ultime désillusion. Vice-capitaine et titulaire lors des quatre derniers matchs des Bleus lors du Tournoi des VI Nations, le centre n'a pas été retenu parmi les 37 joueurs (31+6) pour disputer le Mondial avec les Bleus. Il paie la "nouvelle direction" du staff qui souhaite privilégier le mouvement et la capacité à répéter les efforts. 

Brunel ne l'a pas prévenu

En conférence de presse mardi, Jacques Brunel, le sélectionneur, avait confié qu'il n'avait pas prévenu le joueur (ni aucun autre) de son absence. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'il a illustré son départ avec une photo le mettant en scène aux côtés de Morgan Parra, autre grand absent du Mondial. Bastareaud quitte la sélection d'une manière un peu amère après avoir connu une aventure très tortueuse avec le maillot bleu. 

Appelé alors qu'il jouait en Fédérale 1

Doté d'un physique hors-norme pour un trois-quart, le centre avait été appelé dès 2007 par Bernard Laporte (il avait finalement dû renoncer en raison d'une blessure à un genou) pour une tournée en Nouvelle-Zélande alors qu'il évoluait en Fédérale 1 (3e niveau national) à Massy et qu'il n'avait que 18 ans. Il avait finalement effectué ses débuts internationaux en Bleus lors du Tournoi des VI Nations 2009 sous les ordres de Marc Lièvremont.

Polémique diplomatique en Nouvelle-Zélande

Le début de la gloire... et de sa descente aux enfers. Quelques mois plus tard, il avait suscité une énorme polémique et des tensions diplomatiques entre la France et la Nouvelle-Zélande après avoir indiqué avoir été agressé dans les rues de Wellington lors d'une tournée d'été. Face aux doutes des enquêteurs, il avait revu sa version et indiqué s'être blessé seul dans sa chambre en tombant sur une table de chevet. 

Présent lors du dernier titre des Bleus

Suspendu trois mois par la Fédération (ramené à des travaux d'intérêt général), il avait fait son retour en sélection lors du Tournoi 2010, remporté par le XV de France, le dernier titre en date. Snobé par Lièvremont pour la Coupe du monde 2011, il avait participé à celle de 2015, stoppée brutalement par la Nouvelle-Zélande en quarts de finale.

Rarement indiscutable mais souvent appelé, "Basta" a souvent payé son manque de polyvalence pour devenir un élément incontournable des Bleus. C'est encore cela, couplé à son manque d'explosivité et à une forte concurrence, qui lui a fait manquer le dernier rendez-vous international de sa carrière. Celle-ci s'est donc conclue le 16 mars dernier par une victoire anonyme en Italie (16-25).

Quel programme avant les Etats-Unis?

S'il arrête sa carrière internationale, on ne sait pas encore ce que Mathieu Bastareaud fera cet été et en début de saison prochaine avant de rejoindre New York pour un nouveau challenge. Il devait en effet rejoindre les Etats-Unis après la Coupe du monde. Son absence de la liste et sa disponibilité jusqu'en novembre rebattent un peu les cartes. Pourrait-il dans ce cas débuter la saison avec le RCT? La question est posée.

NC