RMC Sport

XV de France: Brunel justifie l'absence de Bastareaud au Mondial

Jacques Brunel a dévoilé ce mardi la liste des 37 joueurs (dont 6 réservistes) retenus en vue de la Coupe du monde (20 septembre-2 novembre) au Japon, sur laquelle ne figure pas Mathieu Bastareaud. Un choix que le sélectionneur du XV de France a tenté d'expliquer, en évoquant des "critères", et en niant une éventuelle influence de son successeur et actuel adjoint, Fabien Galthié.

C'était la tendance depuis quelques jours, et elle s'est confirmée. Alors que Jacques Brunel a dévoilé ce mardi la liste des 37 Bleus (dont 6 réservistes) retenus en vue de la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre), le sélectionneur du XV de France n'a pas convoqué le trois-quarts centre Mathieu Bastareaud (Toulon), figure du rugby hexagonal et vice-capitaine en sélection.

Très vite interrogé sur ce choix fort en conférence de presse, Brunel a tenté de se justifier. Sans toutefois s'éterniser sur le sujet. "C’est en rapport avec les critères (de vitesse, entre autres) que l’on a pris en considération, avec les caractéristiques que l'on a identifiées, a d'abord glissé le technicien. En plus il s'agit d'un poste où il y a beaucoup de concurrence, et des joueurs performants toute l'année. Je pense notamment à Sofiane Guitoune qui arrive dans ce groupe."

Galthié n'aurait pas donné son avis, assure Brunel

Selon Brunel, Bastareaud n'a en tout cas pas fait les frais d'un éventuel arbitrage du futur sélectionneur Fabien Galthié, qui a intégré le staff de Brunel pour cette Coupe du monde. Et a même nié toute influence de ce dernier. "Fabien Galthié, ni Laurent Labit, qui sont arrivés dernièrement, n’ont souhaité peser sur la décision, parce que Fabien lui-même m’a dit qu’il ne connaissait pas suffisamment les joueurs et le groupe, a poursuivi le coach. Car il y a aussi la capacité de vivre-ensemble qui joue."

Relancé plus tard sur l'absence de "l'homme" Bastareaud dans le groupe, au-delà du joueur, Brunel a fini par botter en touche. "Le groupe est rajeuni, mais dans toutes les lignes il y a des joueurs qui ont de l’expérience, a-t-il évacué. Je pense qu’il y a un bon équilibre."

CC avec Jean-François Paturaud