RMC Sport

XV de France: "Cette tournée est un test de caractère", lance Galthié après la défaite contre l’Australie

Le XV de France est passé tout proche d’une victoire historique, mercredi à Brisbane, avec une défaite très cruelle concédée contre l’Australie (23-21) à la dernière seconde. Le sélectionneur Fabien Galthié, lui, veut déjà basculer sur le prochain match, mardi à Melbourne, toujours face aux Wallabies.

Fabien Gathié, quel est sentiment qui prédomine après cette défaite ? 

(Il souffle) Le sentiment prédomine, c'est l'envie de basculer sur le prochain rendez-vous dans six jours (mardi à Melbourne). Cette tournée est un test de caractère pour notre groupe, pour le staff, il faut être focus sur la suite, bien récupérer et rendez-vous dans six jours.

La frustration doit être forte avec ce scénario cruel et ce ballon perdu après une touche, en toute fin de match ?

Ça fait partie du jeu mais ce n'est pas quelque chose qui doit nous arrêter dans notre préparation et notre construction. Depuis qu'on a pris l'équipe de France, sauf le match en Écosse (défaite à Murrayfield dans le Tournoi 2020), qu’on a perdu bien avant, toutes nos défaites se sont jouées sur la dernière action quasiment. On a perdu sur les fins de matchs. J'avais dit aux joueurs qu'il fallait être fort pour nous battre et qu'on allait tout faire pour amener le curseur sur la dernière action. Il ne faut pas avoir de regrets. On va passer à autre chose. Le chemin qui nous attend, pour bien le parcourir, il faudra qu'on ait ce type de vécu, ce type d'expérience. Ça nous apprend beaucoup.

Comment faire pour éviter ces fins de matches qui coutent cher ? 

On travaille ces fins de matches, ces trois dernières minutes avec différents scénarios. On avait même travaillé sur quatre scénarios lors de deux entraînements à haute intensité. On n'avait pas anticipé celui-là… Celui-là, les joueurs l'ont travaillé à balles réelles... Évidemment, on va dire qu'il fallait faire une touche plus simple, tenir le ballon avec un maul. C’est vrai mais beaucoup de joueurs étaient rentrés et avaient très peu de vécu en commun. Il manque un peu d'expérience collective à ce moment-là. 

Comment allez-vous opérer pour les deux autres tests pour la composition d’équipe ? Allez-vous effectuer une grosse revue d'effectif pour le deuxième test mardi ?


Honnêtement, je ne sais pas. Au départ, on voulait faire une deuxième équipe pour le deuxième test puis remettre cette équipe pour le troisième, mais là je ne sais pas. On va voir comment les joueurs vont récupérer. On va voir l'état physique des troupes. On va prendre le temps de bien digérer et on décidera très vite. L'aspect psychologique sera important, car les joueurs ont touché du doigt des émotions désagréables aujourd’hui et il faudra les évacuer pour être très vite compétitifs.

Propos recueillis par Jean-François Paturaud en visio-conférence