RMC Sport

XV de France : Le staff pense à aligner à la fois Jalibert et Ntamack pour la tournée

INFO RMC SPORT - En vue de la tournée de novembre, le staff des Bleus pense à aligner en même temps Romain Ntamack et Matthieu Jalibert dans son XV de départ. Le premier au centre, le second à l’ouverture. Ce serait une première.

Ils n’ont jamais débuté un match ensemble au sein du XV de France. Pour le moment en tout cas. En sélection, Romain Ntamack et Matthieu Jalibert sont en concurrence frontale. Avec un même objectif: porter le numéro dix du XV de France avec en point de la mire la Coupe du monde 2023. Choix numéro un du staff, le Toulousain a d’abord eu une longueur d’avance. Ces derniers mois, le Bordelais a rattrapé une bonne partie de son retard avec des prestations convaincantes, en particulier lors de ses quatre matchs du dernier Tournoi des VI Nations. Les deux hommes comptent désormais le même nombre de titularisations (sept) depuis le début du mandat de Fabien Galthié comme sélectionneur. Égalité parfaite donc. 

Alors qui de Ntamack (22 ans, 20 sélections) ou Jalibert (22 ans aussi, 12 sélections) sera aligné d’entrée pour la tournée de novembre, qui débutera le 6 novembre contre l’Argentine, avant la Géorgie huit jours plus tard et enfin la Nouvelle-Zélande ? Peut-être les deux finalement… Car selon les informations de RMC Sport, l’encadrement des Bleus envisage effectivement à les associer. L’idée, logique sur le papier, serait d’aligner ses meilleurs joueurs sur le terrain. Dans ces conditions, le Bordelais, auteur d’un très bon début de saison de Top 14 à l’image de son match contre Pau la semaine dernière, pourrait rafler la mise. Sans pour autant éliminer Ntamack…

Trouver le bon moment pour passer à l’acte 

Le Toulousain, qui a pour avantage de jouer tous les week-ends au côtés Antoine Dupont, est un talent rare également. Et il n’est pas question de s’en priver. Avec comme alternative de le repositionner au centre. Pas forcément ce qu’il préfère, surtout qu’il n’a plus occupé ce poste depuis décembre 2020 lors d’un match de Coupe d’Europe en Ulster. « En équipe de France, je suis un ouvreur à leurs yeux (aux entraineurs) et dès qu’on m’appelle je me considère comme tel, avouait-il à RMC Sport l’an dernier. La question ne se pose plus dès que j’arrive en Bleu. » Mais ça, c’était avant. Les mois ont passé et la donne a sensiblement changé. Pour les joueurs, surtout à moins de deux ans de la Coupe du monde, l’essentiel est plus que jamais d’être sélectionné en Bleu.

Selon plusieurs sources, le staff réfléchirait à faire jouer Ntamack au poste de numéro 12, dans un rôle de cinq-huitième à l’anglaise, aux côtés de Gaël Fickou. Virimi Vakatawa, pourtant habituel titulaire, ferait alors les frais de ce jeu de chaises musicales. La tentation est réelle. Mieux, elle sera vraisemblablement mise à exécution à court ou moyen terme. D’ailleurs, la bonne question serait plutôt : quand ? Dès le début du mois de novembre, après uniquement deux semaines de préparation pour l’Argentine, en cours de tournée, voire dans quelques mois ? Le staff attendrait d’abord de voir le comportement de ses internationaux ce week-end, lors de la 8eme journée de Top 14, en croisant les doigts pour ne pas avoir de nouveaux blessés qui s’ajouteraient à une liste déjà très longue. Ce qui est certain, c’est que Galthié et ses adjoints ont bien en tête cette éventualité. Elle fait clairement partie de leurs discussions. « C’est en réflexion depuis un moment, mais il faut trouver le bon moment pour le faire », selon une source. Avec une possible expérimentation dès le début de la semaine prochaine à Marcoussis…

Par Jean-François Paturaud