RMC Sport

XV de France: pourquoi les Bleus y croient pour la suite du Tournoi

Même si les Bleus ont eu du mal à encaisser la défaite à la dernière seconde contre l’Irlande samedi (13-15) en ouverture du Tournoi des VI Nations, les joueurs de Jacques Brunel veulent en tirer du positif pour la suite de la compétition.

Après une tournée de novembre catastrophique, le XV de France passait un véritable test samedi contre l’Irlande en ouverture du Tournoi des VI Nations pour la première de Jacques Brunel comme sélectionneur. Loin d’être dépassés par la troisième nation mondiale, les Bleus ont même cru tenir un succès fondateur au Stade de France, avant le drop fatal de Sexton à la dernière seconde (13-15).

Mais une fois les sentiments de frustration et de déception digérés, Wenceslas Lauret tirait quand même du positif de ce revers cruel. "Ce match était à notre portée, on aurait aimé le gagner. Mais quand on voit le contenu, même s’il y a eu beaucoup d’indiscipline, on sait que ce match sera constructif par la suite". La suite, c’est un déplacement à Édimbourg dimanche (16h) pour y affronter l’Écosse. "Il y a un sentiment de grosse revanche, il y a eu un bel état d’esprit et il faut aller chercher une victoire là-bas. Ça donne faim", assurait de son côté Jefferson Poirot au micro de RMC Sport.

A lire aussi >> XV de France: "Ça risque d'être assez grave"... Brunel pessimiste pour ses blessés Jalibert et Dupont

"On a montré du savoir-faire"

Avec, comme réelle satisfaction, un secteur défensif hermétique. "Le fait de se battre ensemble, de ne pas lâcher, on a montré du savoir-faire et ça fait plaisir à voir", confiait Maxime Machenaud. "On le sent sur le terrain, on se bat les uns pour les autres, on essaie de faire le mieux pour l’équipe. Malgré les fautes de discipline qu’il va falloir corriger pour ne pas se mettre en danger. On n’était pas trop inquiétés, mais on a pris ces pénalités. A nous de rectifier le tir et de continuer à travailler les uns pour les autres".

A lire aussi >> France-Irlande: entre "colère" et "frustration", les Bleus accusent le coup

"Repartir de l'avant en Écosse"

Et si les Bleus n’ont pas montré leur meilleur visage sur le plan offensif, l’essai de Teddy Thomas a prouvé qu’ils pouvaient également frapper à tout moment. "On a su relever la tête, poursuit Machenaud. On a fait beaucoup d’effort en défense. En attaque, on a réussi à marquer un essai grâce à Teddy. Ça ne paie pas, c’est dommage, ça fait mal. Mais il faut relever la tête, ce n’est pas fini. C’était le premier match, il en reste encore quatre. A nous de repartir de l’avant en Écosse." Où le XV de France sera forcément attendu au tournant.

D.W avec W.T