RMC Sport

France-All Blacks: comment les Bleus ont fêté leur exploit

Les joueurs et le staff du XV de France ont fêté leur victoire contre la Nouvelle-Zélande, samedi soir (40-25), sur une péniche. Ils avaient d’abord communié avec leur public puis reçu les félicitations du Premier ministre Jean Castex et du demi de mêlée néo-zélandais Aaron Smith.

C’est sur une péniche que le XV de France a fêté sa victoire historique contre la Nouvelle-Zélande, la première depuis 2009. Les hommes de Fabien Galthié se sont retrouvés pour une grande réception, samedi soir près de la gare d’Austerlitz, là où ils ont ensuite dormi. Ils avaient d’abord célébré leur exploit durant de longues minutes sur la pelouse du Stade de France, pour communiquer avec le public au travers d’un tour d’honneur et d’un clapping, puis dans les vestiaires au son de "Freed from Desire" de Gala. Leur tube habituel après les grandes victoires, comme par le passé à Cardiff et ailleurs. Ils se mettent à chanter et danser, une bière à la main. L’heure n’est pas franchement aux grands discours, y compris pour le sélectionneur Fabien Galthié.

A quelques mètres du trophée Trophée Dave Gallaher qui trône en bonne place, Antoine Dupont en profite ensuite pour poser en photo avec son homologue néo-zélandais Aaron Smith, bon perdant et venu saluer les Bleus. Les deux numéros 9 tiennent le maillot de l’autre. La joie est partout. Le Premier ministre Jean Castex est aussi venu féliciter les joueurs pour ce succès qui fera date, à moins de deux ans de la Coupe du monde dans cette même enceinte. L’occasion aussi de fêter les premières sélections de l’ailier toulousain Matthis Lebel et du demi de mêlée bordelais Maxime Lucu une semaine plus tôt contre la Géorgie. Un moment solennel pour les deux joueurs qui ont reçu leurs premières capes.

La fête en famille... et avec Jean Dujardin

Vers 1h15, les Bleus arrivent à leur hôtel-péniche dans le 13e arrondissement. Initialement, ils devaient passer la nuit à Marcoussis, comme on nous l’avait indiqué dans la semaine. Mais les plans ont changé. Les proches des joueurs et de l’encadrement y sont venus en nombre. L’acteur Jean Dujardin, déjà présent mercredi à Marcoussis, est aussi présent. La soirée bat alors son plein. Certains ont poursuivi ailleurs, comme l’atteste la voix fatiguée du lendemain. "C'était éprouvant", reconnait l'un d'eux avec le sourire. D’autres sont restés plus calmes. Tous ont ensuite remballé leurs affaires pour rentrer chez eux ce dimanche matin, avec le sentiment du devoir accompli.

JFP