RMC Sport

France-Nouvelle Zélande: les médias néo-zélandais allument les All Blacks "pas à la hauteur"

Après la lourde défaite de la Nouvelle-Zélande face au XV de France (40-25) samedi soir au Stade de France, la presse néo-zélandaise n’est pas tendre avec ses joueurs et aussi avec le sélectionneur Ian Foster.

Les All Blacks doivent réaliser leur examen de conscience après avoir été complètement dépassés par la France samedi, une défaite qui met un terme à leur pire année depuis 2009 et accentue la pression sur leur sélectionneur Ian Foster, estime la presse néo-zélandaise dimanche. Après leur revers 40-25 face aux Bleus, les Néo-Zélandais finissent 2021 avec 12 victoires et trois défaites, leur pire bilan depuis 12 ans (14-4), quand l'équipe à la fougère évoluait sous les ordres de Graham Henry. "Il y aura beaucoup de questions à poser", a estimé Jamie Wall sur Radio New Zealand après la défaite de l'équipe, déjà battue samedi dernier en Irlande (29-20).

Les contraintes sanitaires liées au Covid ont obligé l'équipe de Ian Foster à jouer ses neuf derniers tests en 12 semaines loin de chez elle, mais les médias néo-zélandais considèrent que les problèmes vont au-delà de la fatigue liée à ces longs déplacements. "Le rugby connaît un nouvel ordre mondial et, pour l'instant, les All Blacks ne sont pas à la hauteur", écrit Marc Hinton sur le site d'information Stuff, jugeant l'équipe "officiellement en chute libre" à moins de deux ans de la Coupe du monde 2023 en France.

"Le problème pour les All Blacks est que le reste du monde ne les craint plus"

Gregor Paul, chroniqueur rugby au New Zealand Herald, estime que "les All Blacks ont un certain nombre de problèmes indéniables, dont beaucoup sont trop profonds pour être attribués à la fatigue à la fin d'une année difficile". "Le problème pour les All Blacks est que le reste du monde ne les craint plus, parce qu'il n'y a pas de raison d'avoir peur", ajoute-t-il, fustigeant un plan de jeu "confus". "Les failles que la France a exposées ont été exploitées trop souvent cette saison, ce qui laisse de grandes inquiétudes quant à la capacité des All Blacks à résoudre les problèmes d'une semaine à l'autre", estime de son côté Liam Napier dans le New Zealand Herald.

Il s'agit de la cinquième défaite des Blacks en 21 matches depuis que Foster a succédé à Steve Hansen après la Coupe du monde 2019. Initialement nommé pour deux ans, Foster a été prolongé en 2020 jusqu'à la Coupe du monde 2023 en France -- une décision "quelque peu prématurée" pour Marc Hinton.

La fédération "aurait dû attendre la fin de la tournée au nord pour faire la meilleure évaluation possible sur l'opportunité de prolonger son contrat", renchérit Chris Rattue, du New Zealand Herald. "Il y a quelques lignes de faille majeures dans cette équipe, des fissures qui ont été élargies par de mauvaises décisions de coaching", conclut le chroniqueur Mark Reason sur Stuff.

ABr avec AFP