RMC Sport

Kaepernick s’estime "blacklisté" et lance une procédure contre la NFL

Colin Kaepernick

Colin Kaepernick - AFP

Un an après avoir lancé le mouvement du genou à terre, Colin Kaepernick est sans club depuis son départ de San Francisco en mars dernier. Le quaterback de 29 ans, qui estime être victime de son combat politique, a lancé une procédure contre la NFL.

Colin Kaepernick ne pensait sans doute pas que son geste prendrait une telle ampleur. En posant le genou à terre pendant l’hymne américain l’an passé, l’ancien quaterback de San Francisco a déclenché un grand mouvement de protestation contre les injustices sociales et raciales aux Etats-Unis. Un combat dont il s’estime aujourd’hui victime. Symbole d’une lutte qui exaspère le président Donald Trump, le joueur de 29 ans ne parvient pas à retrouver un club depuis son départ des 49ers en mars dernier. Après avoir proposé ses services aux 32 équipes de NFL, sans succès, il a donc décidé de lancer une procédure contre la Ligue.

>> Encouragé par Trump, le vice-président des USA quitte un match de NFL

"Si la NFL (ainsi que toutes les équipes professionnelles) souhaite rester une méritocratie, une protestation pacifique et raisonnée - que les propriétaires ont fait mine d’imiter il y a quelques semaines – ne devrait pas être punie et les athlètes ne devraient pas être écartés de leur travail sur une provocation partisane et politique de notre gouvernement, explique son avocat Mark Cegaros dans des propos relayés par ESPN. Un tel précédent menace tous les Américains patriotes et rappelle nos jours les plus sombres en tant que nation. C’est pour protéger tous les athlètes d’une telle conduite collusoire que M. Kaepernick a déposé son grief. Son but a toujours été et reste d’être traité de manière juste par la Ligue et de pouvoir retrouver le terrain."

"Tous ses statistiques prouvent qu’il a le niveau pour jouer en NFL", assure un ancien partenaire

Pour y parvenir, Kaepernick, très discret dans les médias, doit réussir à prouver que les franchises refusent de l’embaucher en raison de ses convictions politiques. Autant dire que la partie n’est pas gagnée. Des rendez-vous doivent avoir lieu dans les prochaines semaines entre les différentes parties. Avant une éventuelle action en justice. En attendant, le monde de la NFL suit évidemment l’affaire de très près. "Il semble bien qu’il soit blacklisté, confie Eric Reid, son ancien coéquipier à San Francisco. Toutes ses statistiques prouvent qu’il a le niveau pour jouer en NFL. Je soutiens sa décision et nous allons attendre de voir ce qu’il se passe."

>> NFL: démission d'un coach assistant filmé en train de sniffer

VIDEO: l'enchaînement parfait pour le but du mois en Angleterre

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur