RMC Sport

Biathlon: Guigonnat et Simon offrent le titre à la France sur le relais mixte simple

L'équipe de France est devenue ce jeudi championne du monde du relais mixte simple grâce à sa paire Antonin Guigonnat et Julia Simon. Les deux biathlètes décrochent leur premier titre mondial à Pokljuka (Slovénie).

Julia Simon et Antonin Guigonnat ont offert ce jeudi un deuxième titre mondial à l'équipe de France lors des championnats du monde de Pokljuka. En Slovénie et quelques jours après le sacre d'Emilien Jacquelin lors de la poursuite dimanche, les Bleus ont devancé la Norvège et la Suède sur l'épreuve du relais mixte simple.

En l'absence d'Emilien Jacquelin qui a préféré laisser sa place, Antonin Guigonnat a été impeccable au tir. Pas forcément le plus rapide sur les skis face à des concurrents comme Johannes Boe (Norvège), le biathlète français a réalisé un 10 sur 10 au tir, avec deux balles de pioche.

Un premier titre pour Simon et Guigonnat

Suffisant pour lancer Julia Simon à la lutte avec l'Italie pour son deuxième passage. Dans un duel avec Dorothea Wierer, la Française a été la plus solide au tir face à l'Italienne. Malgré un gros retour de Tiril Eckhoff (Norvège), réalisant un sans-faute au dernier debout, Julia Simon a placé une dernière accélération dans la montée finale, fatale à la Norvégienne. De quoi s'offrir pour elle le premier titre mondial de sa jeune carrière, à 24 ans.

"C'est une sacrée course. Antonin a fait un superbe boulot, c'était une superbe course. Quand je suis repartie avec Tiril, je me suis dit que c'était une pile électrique. J'étais en confiance sur la descente, je sais que c'est l'un de mes points forts. Je savais que si je passais devant, ce serait compliqué pour elle. Musculairement, je n'étais pas au mieux mais j'ai joué sur d'autres registres. J'ai essayé de lui faire mal. C'était notre jour", a réagi Julia Simon au micro de la chaîne l'équipe.

Antonin Guigonnat décroche lui aussi le premier titre mondial de sa carrière. "C'est plutôt sympa, je n'arrive pas à me projeter, à penser que c'est une médaille mondiale avec Julia. C'était une course super fun, stressante et dure. A la surprise de beaucoup de monde, je savais que j'allais y participer, a confié Guigonnat après la course au micro de la chaîne l'Equipe. C'était dur, surtout quand Johannes Boe a accéléré. Je suis content de m'être accroché au tir. C'est totalement nouveau pour moi, je n'avais jamais fait cette coruse dans cette configuration. C'était un vrai plaisir. On sait faire des différences dans une descente avec Julia. Elle est vraiment costaud, elle a déjà prouvé à plusieurs reprises que c'est la reine du dernier tour. Tout le monde a aligné son équipe-type, nous c'était la pochette surprise et on gagne, c'est tellement bon."

L'équipe de France a obtenu de son côté grâce à ce relais une 6e médaille lors de ces championnats du monde en Slovénie. Septièmes ensemble en 2019 de la même épreuve, Guigonnat et Simon ont cette fois décroché le Graal.

Par Guillaume Lepère