RMC Sport

Biathlon: la revanche de Fillon Maillet, vainqueur de son premier sprint

Six fois dans le top 6 aux Mondiaux de biathlon, mais une seule fois médaillé, Quentin Fillon Maillet a remporté avec autorité le premier sprint de sa carrière ce jeudi à Nove Mesto (République tchèque).

Dans la nuit tchèque ce jeudi, Quentin Fillon Maillet n’a pas eu besoin de ses phares longue portée. Le Jurassien a vu vite et mieux que la concurrence dans le léger brouillard qui a lancé l’épreuve nocturne tchèque. Il y a deux semaines en Slovénie, lors des championnats du monde, plusieurs fois, Fillon Maillet a raturé ses rêves de podium à cause du tir.

À Pokljuka, il a récolté le bronze de la mass-start, maigre moisson d’un mondial exemplaire avec six courses dans le top 6: "Cette victoire à Nove Mesto récompense le périple que j’ai traversé pendant les Mondiaux. Un succès comme celui-ci, je l’attendais depuis le début de saison. J’aurais pu espérer une médaille d’or en mettant une balle de plus. On loupe une cible à 50m pour deux millimètres. C’est dans ces détails qu’on va chercher les victoires. Celle-ci est d’autant plus belle quand on sort de moments difficiles."

Mis au jus par le tour parfait de Tarjei Boe, Fillon Maillet a confirmé que, sur les skis, il était sûr de sa force de frappe. Il colle 10 secondes au Norvégien, 15 à l’Italien Lukas Hofer et 22 à Émilien Jacquelin, pour signer le premier succès de sa carrière sur un sprint, son deuxième de la saison après la poursuite de Hochfilzen. "Ça a été grand combat, a-t-il réagi. Boe m’a mis 10 secondes sur la première boucle. Je n’avais pas d’autre choix que de faire 10/10. C’était une grosse satisfaction, car il y a eu beaucoup de déception depuis le début de saison."

"C’est une motivation d’aller chercher un globe"

Plus à l’aise dans le mano à mano, le Tricolore a enfin dénoué les derniers nœuds d’une épreuve individuelle. Après deux poursuites et deux mass-start de Coupe du monde, Quentin Fillon Maillet réussit sur une autre distance. Ne lui manque plus qu’à faire tomber l’individuelle, la reine de épreuves.

Prétendant au gros globe de cristal à l’amorce de l’exercice 2020-2021, Fillon Maillet a vite ravalé ses ambitions après un départ raté. À quatre courses de la fin, il n’est qu’à cinq points de Tarjei Boe pour la troisième place du général. Et ça le motive: "J’y pense. Pendant la course, je me dis qu’il faut aller jusqu’au bout, pour la poursuite de samedi, mais aussi les places au général. C’est une motivation d’aller chercher un globe, mais même un podium du général ou un petit globe. Pour l’instant, je vais éviter d’aller regarder le classement général. Je vais garder ça loin dans ma tête. J’espère gagner quelque chose en cristal, mais je ne veux pas me tromper d’objectif en pleine saison."

Une reconstruction validée à l’aide de séances de tir sur simulateurs lors des longues journées à l’hôtel. Avec Fillon Maillet, les vendanges tardives sont peut-être les meilleures.

MM