RMC Sport
en direct

Mondiaux de biathlon en direct: Jacquelin et Desthieux sur le podium du sprint, Ponsiluoma titré

Emilien Jacquelin

Emilien Jacquelin - AFP

Vice-champion du monde en titre sur le sprint, Quentin Fillon-Maillet vise l’or et guidera les Bleus ce vendredi lors de la première épreuve individuelle aux Mondiaux de Pokljuka en Slovénie. Mais la Norvège part encore favorite d’une spécialité où elle truste les quatre premières places de la Coupe du monde cette saison.

Une première course individuelle réussie pour la France

Merci à tous d'avoir suivi le sprint individuel masculin des Mondiaux de Pokljuka sur RMC Sport. Le titre est revenu au Suédois Martin Ponsiluoma qui termine devant les deux Français Simon Desthieux et Emilien Jacquelin. De bon augure avant la poursuite masculine prévue dimanche. Ce samedi, place au sprint féminin où les Bleues et notamment Anaïs Chevalier-Bouchet (5e de la Coupe du monde de la spécialité) tenteront de rivaliser avec la Norvège.

Johannes Boe beau joueur après sa décevante cinquième place

Grand favori pour le titre mondial, Johannes Boe s'est raté ce vendredi. Leader de la spécialité et du classement général de la Coupe du monde, le Norvégien a signé un 8/10 au tir et n'a pas réussi à compenser sur la piste. Les récents changements effectués sur sa carabine peinent à avoir des résultats.

"J’ai fait une course correcte, à l’attaque totale sur la piste mais cela n’a pas suffi, a concédé Johannes Boe pour Eurosport. J’ai changé pas mal de choses, presque tout, sur ma carabine. Je me sens bien, j’ai de bonnes sensations au tir et pourtant j’ai fait 8/10 sur le relais mixte et encore 8/10 sur ce sprint."

L'émotion de Desthieux après sa première médaille individuelle

Champion du monde du relais en 2020 à Antholz-Anterselva, Simon Desthieux grimpe sur son premier podium lors d'une course individuelle aux Mondiaux. A 29 ans, celui qui cherche encore une victoire en Coupe du monde signe la plus belle course de sa carrière en solo.

"Je ne m'en remets pas. Je suis très ému. C'est tellement beau quand cela se passe comme ça. Cela fait des années que je suis après une médaille individuelle, a savouré Simon Desthieux au micro de Europsport. Je n'ai pas connu untrès beau début de saison mais là, cela efface tellement de choses. Je suis content, je suis ému. Je me suis levé ce matin en étant confiant et apaisé. J'avais beau faire des petites erreurs au tir, c'est passé. C'était un jour parfait. Je veux savoureux cette médaille avec toute l'équipe. On va avoir un vrai moment de partage avec Emilien aussi."

Jacquelin heureux après sa médaille de bronze

Emilien Jacquelin a savouré sa belle troisième place du jour. Le champion du monde en titre de la poursuite, qui sera idéalement placé pour défendre son titre dimanche, a aussi expliqué pourquoi il avait raté une balle lors de son tir couché.

"Deux français sur le podium c’est chouette. Cela fait du bien après le mois de janvier compliqué, s'est réjoui Emilien Jacquelin au micro de Eurosoport. Là je retrouve mes bonnes sensations sur les skis. La chose la plus importante c’est d’oser. La balle que je manque, c’est parce que je me rends compte que j’attaquais trop et que j’allais me faire tuer par le coach de tir. C’est pour cela que je rate cette dernière balle du tir couché."

Podium assuré pour Desthieux et Jacquelin

Ce n'est pas encore tout à fait terminé mais sauf improbable surprise, les deux Français termineront bien sur le podium. Simon Desthieux (10/10) va prendre la médaille d'argent et Emilien Jacquelin (9/10) va s'emparer du bronze.

Impeccables sur les skis, les deux tricolores n'ont été battus que par Martin Ponsiluoma, premier champion du monde suédois de l'histoire du sprint. Pour la deuxième année consécutive, la Norvège ne place aucun biathlète sur le podium du sprint.

Le top 5 provisoire avec Desthieux et Jacquelin sur le podium

1. Martin Ponsiluoma (Suède)

2. Simon Desthieux (France) à 11.2 secondes

3. Emilien Jacquelin (France) à 12.9 secondes

4. Johannes Dale (Norvège) à 22.4 secondes

5. Johannes Boe (Norvège) à 22.5 secondes

6. Quentin Fillon-Maillet (France) à 23.9 secondes

Desthieux deuxième provisoire devant Jacquelin

Auteur d'un sans-faute au tir, Simon Desthieux a tenu bon sur les skis. A l'arrivée le Français termine à 11.2 secondes de Martin Ponsiluoma et s'empare de la deuxième place juste devant Emilien Jacquelin. La France bien placée pour prendres les médailles d'argent et de bronze sur ce sprint.

Dale éjecte Johannes Boe du podium

Un Johannes en chasse un autre. Johannes Dale a pris la troisième place provisoire pour un petit dixième de mieux que Johannes Boe, privé de médaille sur ce sprint.

Fillon-Maillet déçu mais confiant pour la suite

"Je suis content des sensations de ski mais je m’en veux car avec une faute c’est trop juste pour aller chercher la médaille, a estimé Quentin Fillon-Maillet au micro de la chaîne Eurosport. Aux Mondiaux il n’y a que la médaille qui compte. Mais je me suis rassuré sur la piste avant la poursuite d’après-demain."

Ponsiluoma, la consécration d'une belle saison

Cinquième du classement de la spécialité cette saison, Martin Ponsiluoma a signé une course parfaite sur le sprint. En plus d'un sans-faute au tir, le Suédois a brillé sur les skis et devrait sauf grosse surprise d'un outsider s'emparer du titre.

10/10 pour Simon Desthieux, dans le coup pour le podium

Un peu moins bien sur les skis, Simon Desthieux signe un joli coup carabine à la main. Auteur d'un 10/10 au tir, le Français ressort en quatrième position à 10.7 secondes de Ponsiluoma après le debout. La médaille reste possible pour lui.

Le top 5 provisoire avec l'argent pour Jacquelin

1. Martin Ponsiluoma

2. Emilien Jacquelin à 12.9 secondes

3. Johannes Boe à 22.5 secondes

4. Quentin Fillon-Maillet à 23.9 secondes

5. Stuart Holm Laegrid à 25.7 secondes.

Emilien Jacquelin seulement 2e à l'arrivée

Le Français a un peu craqué dans le final et se contente de la deuxième place à seulement 12.9 secondes de Martin Ponsiluoma. Que c'est dommage pour le Français qui pourrait donc se contenter du podium et d'une belle médaille d'argent. Quentin Fillon-Maillet passe 4e.

Simon Desthieux impeccable au couché

Belle performance de Simon Desthieux, auteur d'un sans-faute sur le tir couché. Le Français ressort en 5e position provisoire. Et si c'était la bonne surprise du jour.

Johannes Boe en termine juste devant Fillon-Maillet

Grâce à un dernier tour de piste exceptionnel, Quentin Fillon-Maillet a signé un bon chrono. Mais cela ne suffira pas pour devancer Johannes Boe, nouveau deuxième. Martin Ponsiluoma reste en tête.

Sans-faute de Jacquelin sur le tir debout, la victoire reste possible

En mode mitrailette, Emilien Jacquelin signe un sans-faute sur son tir debout. Le Français ressort à seulement 7.1 secondes de Martin Ponsiluoma. Le podium et même la victoire restent possible.

Quentin Fillon-Maillet, deuxième provisoire

Avec une faute au tir, Quentin Fillon-Maillet a signé une belle course sur les skis. Le vice-champion du monde termine à 23.9 secondes de Martin Ponsiluoma. Pas trop mal dans l'optique de la poursuite.

Tarjei Boe, troisième à l'arrivée

Malgré une faute, Tarjei Boe termine tout près de Laegrid. Mais aujourd'hui cela ne serapas suffisant pour battre Martin Ponsiluoma.

Johannes Boe se reprend sur le debout

Plus de temps à perdre pour Johannes Boe. Le Norvégien a signé un sans-faute mais ressort 4e à 25.8 secondes de Martin Ponsiluoma.

Petite déception sur les skis pour Laegrid

Malgré un sans faute au tir , Stuart Holm Laegrid termine à 25.7 secondes de Martin Ponsiluoma à l'arrivée.

Ponsiluoma signe un temps canon à l'arrivée

Auteur d'un sans-faute au tir (10/10), Martin Ponsiluoma a brillé sur la piste. A l'arrivée 47.3 secondes d'avance sur Lukas Hofer. Le podium ne devrait pas être loin pour le Suédois.

5/5 au debout pour Fillon-Maillet et 4e provisoire

Plutôt en forme sur les skis, Quentin Fillon-Maillet signe un 5/5 sur son tir debout. Le Français se replace et en quatrième position à 24.8 de Ponsiluoma, leader de la course.

4/5 au couché pour Jacquelin

Noonn ! Le Français était en avance sur tous les favoris mais a commis une faute sur sa dernière balle du tir couchéé. Jacquelin ressort à 19.8 secondes de la tête après son premier tir.

Deux fautes pour Johannes Boe au tir couché!

Terrible pour le favori norvégien! Johannes Boe se rate sur son tir couché et doit effectuer deux tours sur l'anneau de pénalité. Le suspense est relancé.

Sans-faute pour Ponsiluoma et Laegrid au debout

Le Suédois et le Norvégien poursuivent leur tête à tête. Les deux hommes ont signé un sans-faute sur leur tir debout.

Johannes Boe en forme

Le cadet des frères Boe et grand favori pour le titre possède déjà dix secondes d'avance après le deuxième intermédiaire. Le Norvégien est parti à fond.

Une faute sur le tir couché pour Fillon-Maillet

Aie! Le Français était arrivé dans les temps de ski des meilleurs mais a commis une faute sur son tir couché. Direction l'anneau de pénalité pour Quentin-Fillon Maillet qui ressort en 9e place à 26.7 du leader. Le vice-champion du monde en titre devrait encore reculer après le passage des autres favoris.

Tarjei Boe signe un sans-faute sur le couché

Auteur d'un 5/5, Tarjei Boe ressort en troisième place après le tir couché. Le Norvégien possède 2.4 secondes de retard sur Ponsiluoma.

Fillon-Maillet dans les temps à ski

Au deuxième intermédiaire, Quentin Fillon-Maillet est 5e provisoire à seulement 3 secondes de Tarjei Boe.

Ponsiluoma et Laegrid font le plein sur le couché

Il faudra se méfier de Martin Ponsiluoma. En forme sur les skis, le Suédois signe un sans-faute sur son tir couché et prend provisoirement la tête de la course. Sans-fauet également pour Laegrid qui reste au contact du Suédois.

Lukas Hofer premier sur le stand de tir

L'Italien a collé une pile à Kalev Ermits sur les skis pour arriver le premier sur le pas de tir. Et hop, un 5/5 pour marquer les esprits.

Place à Fillon-Maillet

Le vice-champion du monde en titre de la spécialité a lancé sa course. Pour rêver de l'or, Quentin Fillon-Maillet doit signer un sans-faute au tir et tout donner sur les skis.

Laegrid et Tarjei Boe sont en course

Stuart Holm Laegrid et Tarjei Boe se sont élancés, les deux Norvégiens figurent parmi les grands favoris pour le titre.

C'est parti!

Les cinq premiers concurrents se sont élancés. Encore un peu de patience avant de voir le premier tricolore Quentin-Fillon Maillet prendre le départ.

Un Estonien pour débuter la course

L'Estonien Kalev Ermits sera le premier concurrent à s'élancer lors de ce sprint à 14h30 et 30 secondes. Ensuite, 103 autres biathlètes se lanceront à l'assaut de l'or mondial à raison d'un départ toutes les 30 secondes.

Pour rêver de l'emporter, il faudra signer un sans-faute sur les deux tirs (un couché et un debout) puis lors des trois tours de piste pour un total de 10km de course.

Le Russe Loginov défendra son titre... sous bannière neutre

Tenant du titre, le Russe Aleksandr Loginov défendra son bien mais sous la banière neutre et s'élancera en douzième position ce vendredi, tout juste deux minutes avant Quentin Fillon-Maillet (16e).

Cette année, la Russie en tant que pays ne sera pas représentée aux Mondiaux. Une décision de la Fédération internationale de biathlon (IBU) pour se mettre en conformité avec la suspension de la Russie pour deux ans suite à des tricheries répétées en terme de lutte contre le dopage. Une problématique qui a provoqué la colère d'Emilien Jacquelin et des Bleus en raison du manque de contrôles anti-dopage à Pokljuka.

Les Bleus revanchards après le relais mixte?

Pour la première course des Mondiaux en Slovénie, la France s'est contentée de la cinquième place sur le relais mixte. Longtemps à la lutte pour la victoire et le podium, les Bleus et Bleues ont finalement terminé à 46.2 secondes de la Norvège, intouchable et titrée devant l'Autriche et la Suède.

Bonjour et bienvenue à tous

A partir de 14h30, le clan tricolore tentera de décrocher la première médaille de ses Mondiaux à Pokljuka lors du sprint masculin. Vice-champion du monde la spécialité, Quentin Fillon-Maillet figure parmi les favoris pour le titre mais devra faire attention à la Norvège. Habitué à truster les podiums cette saison, Johannes Boe, Johannes Dale, Stuart Holm Leagrid et Tarjei Boe seront difficile à battre. Mais en plus de Fillon-Maillet, les Bleus ne manqueront pas d'ambition et compteront sur une belle performance d'Emilien Jacquelin, Fabien Claude ou Antonin Guigonnat.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport