RMC Sport

Pinturault : "Un peu plus simple sur le papier"

Alexis Pinturault a remporté ce vendredi le combiné de Chamonix et, du même coup, le petit globe de cristal de la discipline. Même si cela n’est pas le titre le plus prestigieux de la saison, le Français confie sa joie au micro du Super Moscato Show sur RMC.

Alexis, que ressentez-vous après avoir gagné ce petit globe, même s’il n’y a eu que trois courses à disputer ?

C’est un mix entre la descente et le slalom. C’est vrai qu’on ne peut pas dire que c’est un globe aussi compliqué à avoir que le slalom, le géant, la descente ou le super G. Il y a quand même moins de courses, donc qui dit moins de courses dit un peu moins de rivalité avec ses concurrents. C’est un peu plus simple sur le papier mais le niveau est tout aussi élevé que dans les autres disciplines.

Cela doit être un soulagement après un début de saison très compliqué…

Oui, surtout le mois de décembre et le début du mois de janvier. C’était vraiment dur à encaisser. Après, j’ai réussi à aller un peu mieux, à prendre mon mal en patience. Depuis début février, c’est vrai que ça va encore mieux. On ne va pas dire que je suis en transe non plus mais ça va un peu mieux. J’espère que cette mauvaise passe est derrière moi et maintenant je regarde devant.

Comment avez-vous fait pour retrouver vos sensations ?

Ce n’est jamais évident de trouver des sensations. Parfois on les perd et on ne sait même pas pourquoi. Finalement, ce qui a été le plus compliqué c’est que j’ai chuté à Beaver Creek en début de saison, j’ai eu une commotion. Pendant un moment, en géant, je me posais un peu des questions, à savoir : « Si je retombe, comment ça va se passer ? ». Donc forcément il y a un peu d’appréhension. Le but est de faire partir cette appréhension et ensuite de tout simplement retravailler et persévérer.