RMC Sport

Gasquet : "On a tous du respect pour Noah et ça fait la différence"

-

- - AFP

Invité du Tony Parker Show ce lundi sur RMC, Richard Gasquet a évoqué les débuts victorieux des Bleus version Noah en Coupe Davis. Le Biterrois, éliminé en 8e de finale à Miami, entame désormais sa saison sur terre battue à Monte Carlo la semaine prochaine.

Son état de forme

« Ça va mieux, j’ai eu une blessure au dos qui m’a pas mal handicapé donc il faut toujours un peu de temps pour retrouver le rythme. Mais je me sens pas mal. Monaco arrive, Barcelone, Rome, Madrid puis Roland-Garros. Il y a de belles choses à faire. »

La République Tchèque en Coupe Davis

« Il y a tout pour que ça passe. On a une belle équipe maintenant, ça va se jouer sur le terrain. On a hâte de jouer là-bas chez les Tchèques. On va aller là-bas avec le couteau. Berdych est un grand joueur, ils ont gagné deux fois la Coupe Davis donc on sait que c’est une équipe solide. Maintenant, il faut battre les meilleurs pour gagner la compétition. »

Le double

« On va jouer à Monaco avec Jo-Wilfried Tsonga, on va essayer de jouer un autre tournoi avant le Queen’s. Il y a trois tournois avant le match de Coupe Davis. On ne jouera pas à Roland-Garros : le simple c’est assez dur, faire cinq sets… On va essayer de jouer quelques tournois mais quand même, priorité au simple. »

Yannick Noah

« Je pense que c’est vraiment la bonne personne pour nous faire gagner. Il a le charisme pour mener cette équipe, il a l’expérience, il a gagné. On a tous énormément de respect pour lui et ça fait la différence. Le petit plus qui nous a manqué les années précédentes, on espère l’avoir cette année avec Yannick. Je pense qu’on est largement capables de gagner. »

Novak Djokovic

« Ce qu’il fait est assez incroyable. A l’époque de Sampras et Agassi, ça dominait mais pas sur toutes les surfaces. Il y avait des mois où ils ne jouaient pas. Là c’est impressionnant parce que de janvier à décembre, il est à fond. La constance est là et le niveau de jeu est exceptionnel. Au niveau physique et mental, il a poussé le tennis dans d’autres sphères. Après, il faut tenir quatre ou cinq ans encore comme l’a fait Roger Federer. »

Les Jeux Olympiques

« On va jouer le double avec Jo aussi. C’est un gros défi. C’est fabuleux de les jouer ! C’est un objectif qui est fort, de pouvoir faire mieux qu’une médaille de bronze, essayer de gagner… »