RMC Sport

"Honnêtement, les Jeux Olympiques ne sont pas un objectif", assure Federer

Dans une interview accordée à Marca, le Suisse Roger Federer a indiqué qu’il n’était pas forcément intéressé par l’idée de disputer les Jeux Olympiques à Tokyo, en 2020. La fin de carrière de l’ancien numéro un mondial approche et avec elle la perspective de ne jamais voir le Suisse décrocher un titre olympique.

Médaillé d’argent en 2012 en simple, titré en double avec Stan Wawrinka quatre ans auparavant, Roger Federer n’ajoutera sans doute jamais l’or olympique à sa collection de trophées. Attraction terrestre de ce printemps tennistique, le Suisse s’apprête à débuter ce qui ressemble étrangement à une tournée d’adieu, au moins sur la surface, au Masters 1000 de Madrid.

"Je ne sais pas si je vais jouer ou pas"

Le Suisse n’avait plus mis les pieds sur la surface ocre depuis trois ans. Il assume aujourd’hui et assure que son retour en 2019 était "la bonne décision" bien qu’il n’ait pas véritablement "de très grandes attentes" en termes de sensation de résultats, avant Roland-Garros. Désireux de voir les changements apportés à l’écrin parisien, le Suisse ne va pas s’éterniser sur le circuit.

Et les JO dans tout ça ? "Premièrement, je ne sais pas si je vais jouer ou pas, a-t-il indiqué à Marca. Donc, si je ne joue pas, peu importe la qualification. Tokyo est loin. Je dois aussi découvrir à quoi ressemblent les règles car elles ont changé en même temps que le format de la Coupe Davis. Honnêtement, les Jeux Olympiques ne sont pas un objectif. Si j’y vais et que je m’y sens bien, tant mieux. Sinon …"

dossier :

Roger Federer

RMC Sport