RMC Sport

Lucas Pouille : "Je suis resté enfermé pendant 8h dans une pièce de 1m² en Ouzbékistan"

Lucas Pouille

Lucas Pouille - AFP

Juste après son triomphe ce dimanche à Metz, Lucas Pouille a partagé son bonheur dans l’émission Direct Laporte sur RMC. Il a aussi raconté son voyage mouvementé lors d’un tournoi en Ouzbékistan. Savoureux.

Lucas Pouille est un homme heureux. Auteur d’une fin de saison canon, le Nordiste s’est adjugé son premier tournoi ce dimanche à Metz. Heureux, il a exprimé sa joie dans Direct Laporte sur l’antenne de RMC avant de raconter une anecdote sur un tournoi en Ouzbékistan où il n’est pas passé très loin de la prison. Tout commence à l’aéroport... 

« J’ai demandé ma lettre d’invitation un peu tard pour obtenir un visa, poursuit Lucas Pouille. C’est de ma faute. La fille m’avait dit : « Je te l’envoie pendant ton vol. Quand tu arriveras et que tu allumeras ton portable, il sera sur ton mail. » J’arrive vers 2h du matin, j’allume mon téléphone, rien. Du coup, je leur montre le mail de l’an dernier. Ils me disent : « Non venez par ici. » »

Pouille libéré, pas sa valise

Le début des ennuis pour le tennisman français qui ne peut se vanter d’être aussi connu que Roger Federer ou Rafael Nadal. « Ils m’ont emmené avec ma valise dans une pièce qui faisait à peu près un 1m², sans fenêtre et sans lumière. J’ai attendu pendant… facile huit heures. Ils m’ont laissé mon portable. La fille m’a rappelé en me disant : « désolé j’ai oublié. » Elle m’a envoyé le visa, ils m’ont sorti de la pièce, je suis passé, mais je n’avais pas mes valises, pas de cordage, pas de chaussures. Ça commençait bien. Finalement, j’ai retrouvé ma valise six jours plus tard.

Le jour où on est parti, on avait un vol à 3h du matin. En arrivant à l’aéroport, Manu (Emmanuel Planque, son coach, ndlr) me dit : « va voir quand même si elle est arrivée. » On m’a dit : « Ah oui elle est arrivée il y a 30 minutes. » J’ai dû payer un supplément bagages… »

A lire aussi>> Tennis : Shy'm, une petite amie discrète (c'est le coach de Benoit Paire qui le dit)