RMC Sport

"Terminer l’année n°1 mondial n’est pas un objectif", assure Federer

Roger Federer

Roger Federer - AFP

Eliminé d’entrée au Masters 1000 de Miami face à Thanasi Kokkinakis ce samedi, Roger Federer va perdre sa place de numéro un mondial ce lundi. Ce qui ne contrarie pas tellement le Suisse.

C’est la sensation de ce samedi. Roger Federer, tenant du titre, s’est incliné dès son entrée en lice au Masters 1000 de Miami contre le 175e mondial, Thanasi Kokkinakis (3-6, 6-3, 7-6). En conséquence, le Suisse va perdre sa place de numéro un mondial récupérée le mois dernier avec son 97e titre à Rotterdam. Cela au profit de Rafael Nadal.

Après son revers, Federer a annoncé sa décision de faire l’impasse sur la saison de terre battue et donc Roland-Garros et assuré que la perte du statut de numéro un mondial ne l’affectait pas plus que ça.

"Je me réjouis de prendre un gros break"

"Ça c'est moins important, lâche Federer. L'important était de le redevenir à Rotterdam. J'ai toujours dit que ce n'était pas un objectif de terminer l'année N.1. Pour ça, il faut que je gagne des Grand Chelems, des Masters 1000, et pas que je perde au premier tour comme ça. Forcément, cette défaite à Miami va me faire du mal pour la place de N.1, mais tant pis. Je me réjouis de prendre un grand break et de faire un bon bloc d'entraînement pour vraiment être en forme pour la deuxième moitié de la saison."

JBi