Jérémy Chardy
 

Douze jours après le vote d’Orlando, qui a entériné la réforme radicale de la coupe Davis, certaines voies s’élèvent pour regretter amèrement cette décision. Des joueurs français ne comprennent toujours pas l’attitude de Bernard Giudicelli, le président de la FFT mais aussi vice-président de la fédération Internationale.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC Sport

Newsletter RMC Sport

Votre opinion

Postez un commentaire