RMC Sport

Coupe Davis : Simon et Monfils mettent les Bleus sur de bons rails

La France mène 2-0 face au Canada ce vendredi, au premier tour de la Coupe Davis à Baie-Mahault. Gaël Monfils n’a fait qu’une bouchée de Frank Dancevic, modeste 245e à l’ATP (6-3, 6-1, 6-3). Revenu de nulle part, Gilles Simon s’est imposé face à Vasek Pospisil (7-5, 6-3, 6-3).

Puisqu’il ne fallait pas traîner pour cause de pluie menaçante, Gaël Monfils est passé à grande vitesse sur le court de Baie-Mahault (Guadeloupe) ce vendredi. Le Français a apporté le premier point à la France, face au Canada, en étrillant son adversaire Frank Dancevic (6-3, 6-1, 6-3). Puissant au service, le Français n’a pas eu à forcer face au 245e mondial, en difficulté sur son coup droit et tout juste plus rassuré sur son revers.

Les conseils et encouragements de Noah

Malgré quelques coups lâchés, « la Monf’ » s’en sort très facilement. Il lui a suffi d’accélérer pour breaker rapidement dans chaque manche face à un Canadien qui a beaucoup souffert de la chaleur. Probant début de l’ère Yannick Noah, attentif et très enclin aux encouragements et applaudissements. 

Simon revenu de l’enfer

Mené 5-0 par Vasek Pospisil dans le premier set, Gilles Simon a quant à lui eu du mal à s’apaiser. Excitation ou tension, le 19e joueur mondial a beaucoup regardé son capitaine, histoire de rentrer dans son match. Mais dos au mur, il enchaîne quatre break d’affilée, empoche la première manche et démarre en trombe la deuxième. Le tout en allongeant les échanges comme il sait le faire.

Les deux premiers sets dans la poche, Gilles Simon a peiné à conclure. Son adversaire était pourtant presque K-O. Mais le Français s’est mis à la faute en se posant beaucoup trop de questions. L’occasion de voir une nouvelle fois Yannick Noah à la manœuvre, debout, les poings serrés et tout près du couloir pour encourager son poulain. Coaching payant pour une victoire probante en trois sets face au 44e joueur mondial (7-5, 6-3, 6-3).

Pitkowski : « Un petit entrainement de double »

« C’est très bien pour les Français d’avoir montré à Yannick (Noah) qu’ils pouvaient jouer sérieusement pour mener 2-0, estime Sarah Pitkowski, membre de la Dream Team RMC Sport. Et ce sera un petit entrainement de double pour Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet samedi. » Prochaine étape donc ce samedi avec le double Tsonga-Gasquet, opposé à un Pospisil usé et à un Philip Bester classé 274e à l’ATP. Avec la qualification en ligne de mire.

dossier :

Gaël Monfils

A.Bo