RMC Sport

La vibrante tribune d’Andy Murray pour l’égalité hommes-femmes

Andy Murray

Andy Murray - (AFP)

Le numéro 3 mondial Andy Murray a écrit un vibrant plaidoyer pour l’égalité hommes-femmes, lundi, pour le site de la BBC.

Jamais loin de sa mère, Judy, un temps coaché par Amélie Mauresmo (juin 2014-mai 2016), Andy Murray a naturellement pris la plume pour la BBC, lundi, lorsque le média londonien l’a invité à s’exprimer sur mixité dans le sport. "Une grande idée", s'enthousiasme l’Écossais, qui ne s’est pourtant "jamais considéré comme un porte-parole de la cause féminine".

Mais Murray avait des choses à dire, visiblement. À propos de sa collaboration avec Mauresmo, notamment, qui avait fait grand bruit à l’époque et valu quelques commentaires sexistes au Britannique sur le circuit. "Travailler avec Amélie était normal pour moi car elle était la bonne personne pour le job. Ce n'était pas une question de sexe", dit-il.

Amélie Mauresmo "pas toujours traitée de la même manière que ses confrères"

Cette association avec l’ancienne championne française a donné à Murray "un petit aperçu des attitudes envers les femmes dans le sport". Toujours concernant Mauresmo, il affirme: "Il est devenu clair pour moi qu’elle n’était pas toujours traitée de la même manière que ses confrères et j’ai donc ressenti le besoin d’en parler." Précision un peu plus loin: "Il serait difficile de regarder une joueuse dans les yeux si je ne le faisais pas."

À lire aussi >> Wimbledon: Murray reprend un journaliste sur un commentaire sexiste

"Les gens sous-estiment souvent la quantité de travail à accomplir pour devenir un top joueur, poursuit l’actuel numéro 3 mondial. Cette charge de travail est la même pour un homme ou une femme. Ce sont des heures passées à la salle de gym, sur le court, chez le kiné, des heures passées à voyager, analyser les matches de vos adversaires, parler à votre équipe, gérer votre corps et, bien sûr, faire beaucoup sacrifices." Des sacrifices qui valent aussi pour les femmes, "aussi déterminées et engagées dans la victoire que n’importe quel homme du circuit".

"Mélanger hommes et femmes a d'immenses bénéfices"

Et Murray de conclure: "Mélanger hommes et femmes dans le sport a d'immenses bénéfices, comme se faire des amis ou construire sa confiance. (...) Beaucoup de choses, dans l'entraînement dès le plus jeune âge, concernent les qualités techniques, la coordination et le développement d'un esprit de compétition, plutôt que la force ou la vitesse, alors pourquoi cela ne ferait-il pas sens d'enseigner toutes ces choses aux garçons et aux filles de la même manière, au même moment ?"

À lire aussi >> Tennis: Bernard Giudicelli condamné à 10.000 euros d'amende pour diffamation

À lire aussi >> Coupe Davis: la finale France-Belgique se disputera finalement à Lille

VIDEO. Football - Corinne Diacre : "Une vraie bataille" attend les Bleues à la Coupe du monde 2019

Thomas Broggini