RMC Sport

Marion Bartoli dézingue Kyrgios après ses critiques sur Roland-Garros

Dans "Les Grandes Gueules du Sport" ce dimanche sur RMC, Marion Bartoli a demandé à Nick Kyrgios de "se taire" après ses propos sur Roland-Garros. L'Australien a récemment réclamé la suppression du Grand Chelem parisien.

"Il faudrait le faire taire. Qu’il s’arrête de parler, s’il vous plaît, ça devient insupportable." Le coup de gueule est signé Marion Bartoli. Dans "Les Grandes Gueules du Sport" ce dimanche matin sur RMC, l’ancienne championne de tennis a adressé un gros tacle à Nick Kyrgios après ses propos sur Roland-Garros. Pas vraiment connu pour faire dans la langue de bois, l’Australien a récemment critiqué le tournoi parisien dans un podcast, confirmant son aversion pour la terre battue.

>> Les podcasts des Grandes Gueules du Sport

"Il n’a plus du tout le niveau"

"Roland-Garros devrait purement et simplement être supprimé du calendrier. C'est le pire put*** de Grand Chelem…", a-t-il lâché, lui qui n’a jamais brillé Porte d’Auteuil. En cinq participations, il n’a jamais dépassé le troisième tour et a d’ailleurs décidé de ne plus s’y rendre depuis quatre ans. Mais pour Marion Bartoli, ses propos ne sont pas acceptables.

"Il avait déjà eu une brouille avec Casper Ruud. Il lui avait dit qu’il gagnait ses points seulement sur terre battue et qu’il ne savait pas jouer au tennis. Ça vous place déjà le personnage. Kyrgios est redescendu dans les profondeurs du classement (90e mondial). Il n’a pas envie de s’entraîner, il ne veut jouer que sur son talent. Ce n’est plus du tout possible aujourd’hui sur le circuit masculin parce que les joueurs sont des athlètes exceptionnels avec une caisse physique monstrueuse", a-t-elle réagi.

"Qu’il prenne ses mouchoirs et qu’il aille pleurnicher en Australie"

"Il n’a plus du tout le niveau, a insisté l’ancienne gagnante de Wimbledon (2013). Donc pour faire parler de lui, il ne lui reste plus que des déclarations fracassantes comme ça. Qu’il se rassure, Roland-Garros ne disparaîtra pas. On fera très bien sans lui. Il n’est de toute façon jamais programmé sur un grand court parce qu’on n'en a rien à faire de lui. Il a une cote de popularité très importante en Australie mais il ne fait vendre aucun billet en France. Donc on le relègue sur le court n°3, 10 ou 15, il perd au premier ou au deuxième tour, et il pleurniche. Qu’il prenne ses mouchoirs et qu’il aille pleurnicher en Australie." Touché au genou gauche, Kyrgios se prépare actuellement pour tenter d’être au point physiquement pour l'Open d'Australie prévu en janvier.

RR