RMC Sport

Bercy: "On prend celui qui est le plus connu et c'est moi", explique Placé

Jean-Vincent Placé

Jean-Vincent Placé - AFP

Contacté par RMC Sport, Jean-Vincent Placé est revenu sur les propos de Stan Wawrinka, qui lui a demandé de faire moins de bruit ce mercredi lors d’un match au Masters 1000 de Paris-Bercy. Amusé, le secrétaire d’Etat a assuré qu’il n’était pas responsable du brouhaha dans la salle.

Jean-Vincent Placé ne s’attendait sans doute pas à faire l’actualité du Masters 1000 de Paris-Bercy. Mais un recadrage de Stan Wawrinka, ce mercredi soir, en a décidé autrement. Agacé par le bruit, le Suisse avait lancé au secrétaire d’Etat chargé de la simplification et de la réforme de l’Etat, assis derrière lui : « Oh, ça te dérange pas qu’on joue un match ? Non mais sérieux. Il est minuit, si tu n’as pas envie de voir, tu rentres. »

A lire aussi >> Paris-Bercy: Wawrinka recadre un spectateur 

« On n’a pas pensé qu’il s'adressait à nous »

Contacté par RMC Sport à la sortie de la présentation de la semaine de l’innovation publique, Jean-Vincent Placé, pas du tout gêné par la polémique, a donné sa version des faits : « Ni Jean Gachassin (le président de la FFT, ndlr), ni moi n’étions responsables du brouhaha. On n’a pas pensé qu’il s'adressait à nous. Nous n’étions pas dissipés mais juste en train d’échanger. » 

Le secrétaire d'Etat est allé un peu plus loin dans les explications par la suite: « C'est un petit peu comme dans les classes avec les élèves, il y en a trente, tout le monde chuchote et puis on prend celui qui est le plus connu et c'est moi, a-t-il expliqué à .pol,webémission du JDD, du Huffington Post, de L'Internaute et du Lab Europe 1. C'est vrai que je chuchotais à l'oreille de Jean Gachassin mais je crois surtout que Stan Wawrinka, qui a perdu d'ailleurs, était passablement énervé parce que je l'ai rarement vu dans un aussi mauvais jour. » 

A lire aussi >> Tennis : Jo-Wilfried Tsonga va devenir papa en 2017 ! 

AA avec Arthur Perrot