RMC Sport

Open d’Australie: Cornet ne cache pas ses ambitions et rêve d'un record

Alizé Cornet regrette d’être un peu passée à côté du premier quart de finale de Grand Chelem de sa carrière, ce mercredi face à l’Américaine Danielle Collins (7-5, 6-1) à l’Open d’Australie. La Française se montre plus ambitieuse pour la suite.

Malgré ses 32 ans, dont plus de 15 sur le circuit, Alizé Cornet s’est sentie comme une "rookie" sur la Rod laver Arena, ce mercredi. La Française y disputait le premier quart de finale de Grand Chelem de sa carrière face à l’Américaine Danielle Collins. Et elle s’est inclinée en deux sets (7-5, 6-1), conservant un petit goût d’inachevé.

"J'ai l'impression de ne pas avoir été vraiment au rendez-vous, a-t-elle regretté à l’issue du match C'est frustrant. Elle m'a vraiment oppressée sur le court. C'est comme un rouleau compresseur. Elle est sur sa ligne, elle n'envoie que des ‘sachets’ dans tous les sens, elle m'a pilonné le coup droit et m'a mise sous pression tout de suite. Ce n’était pas idéal pour me mettre dans la bagarre. Je suis quand même revenue de 5-2 à 5-5, le combat était enclenché. C’était un combat mental mais les échanges étaient très courts. Elle joue un peu toute seule cette fille, elle est très, très puissante et moi j'avais l'impression de subir, de ne pas être actrice de mon destin sur ce match. J'aurais aimé avoir un peu plus de... quelque chose. Pas cette défaite sèche et sans saveur."

Elle a répondu à 500 messages: "J’avais envie de leur donner un peu de cette joie en retour"

Elle regrette son "manque d’expérience", mais aussi un peu la manière dont elle a géré sa victoire face à Simona Halep en 8es de finale. Trop heureuse d’avoir atteint le quart de finale, elle a ainsi pris le soin de répondre aux 500 messages reçus après son exploit face à l’ancienne numéro 1 mondiale.

"J’aurais pu éteindre mon téléphone, ne pas regarder les réseaux, explique-t-elle. J’en avais envie et j’avais besoin de kiffer ce moment que j’attendais depuis tellement longtemps. C’est à double tranchant mais c’est vrai qu’il faut vachement se gérer émotionnellement quand on veut aller au bout d’un Grand Chelem. Le chemin est hyper long mais je suis contente d’avoir partagé. Il y avait tellement de gens heureux pour moi que j’avais envie de leur donner un peu de cette joie en retour."

"Je mériterais de battre ce record de Sugiyama"

Ce parcours magnifique va désormais la guider vers des objectifs plus élevés, en plus de celui de devenir la joueuse ayant disputé le plus de Grands Chelems consécutifs. Elle en compte 60, soit seulement deux de moins que la détentrice du record, la Japonaise Ai Sugiyama.

"Je me le suis mis comme objectif en début de saison parce que j'ai envie de laisser ma trace, a-t-elle conclu. S'il y a quelqu'un qui est un exemple de constance et de ténacité sur le circuit, c'est bien moi. Donc je mériterais de battre ce record de Sugiyama. Mais il suffirait que je reste en bonne santé et je devrais y arriver. Là, avec ce quart de finale en Grand Chelem, j'ai faim pour des trucs encore plus gros que ça. On verra comment la saison se déroule, mais je n'ai plus simplement envie de faire péter le record de Sugiyama, j'ai envie de faire péter mes propres records à moi!"

NC avec ES