RMC Sport

Open d’Australie: Federer se fait une énorme frayeur

Roger Federer a eu toutes les peines du monde à se défaire de l’Australien John Millman, très accrocheur au 3e tour de l’Open d’Australie, vendredi. Le Suisse l’a finalement emporté en cinq manches (4-6, 7-6, 6-4, 4-6, 7-6) à l’issue d’un match extrêmement disputé.

Roger Federer est passé tout près de vivre une nouvelle désillusion à Melbourne. Tombé en huitièmes de finale l’année dernière, face au Grec Stefanos Tsitsipas, le Suisse est difficilement venu à bout de John Millman vendredi, au troisième tour de l’Open d’Australie. Mené deux manches à une, l’Australien a poussé Federer à disputer un super tie-break au bout d’un cinquième set étouffant.

82 fautes directes pour Federer !

Roger Federer a finalement validé sa présence en deuxième semaine de la première levée du Grand Chelem après un long calvaire de plus de 4h, et pris sa revanche sur un joueur qui l’avait éliminé à l’US Open 2018. Roger Federer était à la recherche de sensations fortes en ce début de saison. Ce n’est peut-être pas ce à quoi il aspirait, mais ce bras de fer face à John Millman fera date dans cette édition 2020 du tournoi.

Expéditif lors des deux premiers tours, Federer a rarement trouvé le juste tempo pour déborder un adversaire qui l’a toujours embêté. Le Suisse est apparu parfois très emprunté dans ses déplacements. John Millman est entré dans sa tête après le gain de la première manche pour le pousser dans ses retranchements. Très offensif (72% de réussite au filet à 46/64), comme à l’accoutumée, Federer a commis beaucoup plus de fautes directes (82) qu’il n’a réussi de coups gagnants (62).

Fucsovics en huitièmes de finale

Comme souvent dans ce type de match, la différence s’est donc faite dans les moments clés du match. John Millman s'est procuré les opportunités de conclure ce match à 8-4 dans le super tie-break, mais le Suisse a profité de la crispation de son adversaire au moment de conclure pour l’emporter au bout du suspense. Millman a pourtant eu l’occasion d'achever le Suisse sur son service, mais il est parti à la faute trop tôt dans l’échange à deux reprises, permettant au Suisse de recoller.

Revenu à hauteur, Roger Federer ne s’est pas fait prier pour attaquer le revers de Millman sur sa première balle de match. Le lob de l’Australien sortait en longueur, et le soulagement pouvait se lire sur le visage du Suisse qui levait les bras en direction du ciel. Il venait tout juste d’accomplir un petit miracle. Qualifié pour les huitièmes de finale, Roger Federer défiera le Hongrois Marton Fucsovics.

dossier :

Roger Federer

QM