RMC Sport

"P*te", crachat et double faute volontaire: encore un énorme pétage de plombs de Benoit Paire

Benoit Paire et les crises de nerfs, épisode 137. Engagé ce jeudi sur l'Argentina Open à Buenos Aires, le Français a complètement perdu les pédales face à Francisco Cerundolo. Et il a aussi perdu le match.

Benoit Paire et les pétages de plombs, c'est un peu comme le bon vin. Plus il vieillit, plus le tennisman français s'améliore, se complexifie. Alors qu'il se serait contenté à une époque de casser trois ou quatre raquettes après un fait de jeu défavorable, l'Avignonnais (31 ans) a désormais toute une palette à sa disposition. Il en a fait étalage ce jeudi à Buenos Aires, au deuxième tour de l'Argentina Open.

Opposé au modeste Argentin Francisco Cerundolo, 137e mondial, Paire, numéro 29 à l'ATP, a balancé le match avec un "superbe" panache, pour s'incliner en trois sets (4-6, 6-3, 6-1) et prendre la porte.

Et soudain, le drame

Le Français a remporté le premier set, mais tout a basculé en début de deuxième manche, alors qu'il était mené 2-0 et avait l'occasion de débreaker. Sur un service de Cerundolo, l'arbitre a donné ace. Sauf que pour Paire, la balle était faute.

Le début du drame: après un débat houleux avec l'officiel, qui n'a pas voulu revoir son jugement, le Tricolore a déposé un gros crachat sur la soi-disant trace, puis a gratifié les quelques spectateurs de deux élégants "p*te" lâchés à pleine voix.

Précisons que sur le point suivant, Benoit Paire a réussi à voler le service de son adversaire. Mais le match était visiblement plié dans son crâne. Et quelques dizaines de minutes plus tard, le Français a conclu le festival d'une double faute volontaire, alternant service dans le filet, puis petite balle glissée dans le mauvais carré.

La fin du show? Pas tout à fait. Pour répondre - a priori - aux critiques sur son attitude, Paire a posté dans la foulée le total de ses gains en carrière sur Twitter, à savoir 8,5 millions de dollars. En commentant: "Finalement, ça vaut le coup d'être nul."

C.C.