RMC Sport

Roland-Garros: Thiem viré de sa conf de presse à cause... de Serena Williams

A l'issue de sa victoire samedi soir au troisième tour de Roland-Garros, l'Autrichien Dominic Thiem a été contraint de céder sa place en pleine conférence de presse, parce que Serena Williams ne voulait pas patienter après sa défaite.

Vous avez beau vous appeler Dominic Thiem, et être quatrième joueur mondial, impossible de rivaliser avec la diva Serena. Samedi soir, à Roland-Garros, l'Autrichien s'est retrouvé bien malgré lui victime d'une scène surréaliste.

Alors qu'il donne une traditionnelle conférence de presse dans la salle principale après sa victoire contre l'Uruguayen Pablo Cuevas au troisième tour, et répond aux questions des journalistes, Thiem est soudainement interrompu par l'organisation, qui lui demande de finir son intervention quelques mètres de loin, dans une pièce secondaire.

Pourquoi? Parce que dans le même temps, l'Américaine Serena Williams vient de s'incliner face à sa compatriote Sofia Kenin. Agacée par cette défaite surprise, la star du tennis féminin exige de passer immédiatement en conférence de presse pour en finir au plus vite avec ses obligations médiatiques. Sauf qu'à ce moment-là, toutes les salles sont occupées... 

Le coup de gueule de Thiem

De peur que la triple vainqueur de Roland-Garros ne s'en aille, les organisateurs profitent donc de voir une petite annexe se vider, pour chasser Thiem de la salle numéro 1, et mettre l'Américaine à sa place.

Ce qui, forcément, ne plaît pas à l'Autrichien. Arrivé à son nouveau pupitre, Thiem ne cache pas son mécontentement. "Je ne comprends pas, lâche-t-il. Sérieusement, c’est quoi ce bordel? C’est une blague? Je dois partir parce qu’elle arrive?" Quelques secondes plus tard, le tennisman préfère donc plier bagages. "Je pars aussi, je fais aussi ce que je veux", soupire-t-il en quittant la salle.

Selon plusieurs médias présents, dont L'Equipe, Serena Williams n'a toutefois pas demandé à ce que Thiem lui cède sa place. "C'est vraiment impoli", a-t-elle lâché en voyant le joueur migrer vers l'annexe.

RMC Sport