RMC Sport

Roland-Garros : en conseillant Pouille, Noah remonte sur scène

Yannick Noah est réapparu comme conseiller du jeune tennisman français Lucas Pouille. Un retour dans la lumière après sa sortie grinçante contre l’équipe de France de Coupe Davis en décembre 2014.

Non, Yannick Noah n’est pas brouillé avec tout le tennis français. Cinq mois après sa sortie contre la préparation des joueurs de l’équipe de France de Coupe Davis, battus en finale par la Suisse, l’ancien vainqueur de Roland-Garros en 1983 est réapparu auprès d’un joueur français. Depuis le début du mois de mars, il a en effet intégré le staff de Lucas Pouille, auprès duquel il occupe un rôle de conseiller et de préparateur mental. Leur collaboration a été dévoilée ce dimanche lors de l’ouverture de Roland-Garros. Elle a aussi mis en lumière Lucas Pouille, jeune joueur de 21 ans, qui fera son entrée en lice lundi face à l’un de ses compatriotes, Gilles Simon.

Pour le principal intéressé, dont le meilleur résultat est une finale de Challenger (défaite en finale du tournoi de Kenitra au Maroc en septembre 2014), l’apport est de taille. « Il vient de temps en temps nous voir, il connait beaucoup sur la performance, il a tout gagné, explique Pouille. C’est quelqu’un qui m’aide et qui m’apporte beaucoup sur la préparation mentale. Il m’explique comment aborder les matchs, toujours avec l’envie de faire plus et essayer de gagner de grandes choses. Ça booste, ça nous donne confiance et ça nous aide encore plus. »

Planque : « Une compétence incroyable dont on n’a pas envie de se priver »

Pour Noah, c’est aussi l’occasion de reprendre un exercice qu’il affectionne. Après avoir mené la France au Saladier d’Argent en 1991 et 1996 et à une victoire en Fed Cup en 1997, il s’était rapproché de Cédric Pioline puis Amélie Mauresmo en 2005 pour des coups de main de main ponctuels. Après avoir proposé ses services en vain à Richard Gasquet en 2009, après son contrôle positif à la cocaïne, Noah était resté en marge du tennis français.

« On essaie d’aller chercher des ressources et Yannick en fait partie parce qu’il représente une compétence incroyable et on n’a pas envie de s’en priver, explique Emmanuel Planque, l’entraîneur de Lucas Pouille. Il vient de temps en temps, il a de l’énergie, il a envie de transmettre à un jeune joueur. C’est très pur, c’est un truc assez normal. Yannick, c’est le champion français par excellence. Le tennis, c’est son milieu, il a des choses à transmettre. Ce n’est pas un magicien et Lucas ne va pas gagner 6-1, 6-1, 6-1. Mais ça fait partie de sa formation et Yannick va lui apporter des choses. » Une collaboration qui sera scrutée de très près…