RMC Sport

Roland-Garros: Musetti avance une étrange raison pour expliquer son abandon

Lorenzo Musetti a révélé qu'il n'était pas blessé au moment de son abandon face à Novak Djokovic, en huitièmes de finale de Roland-Garros. Si l'Italien a renoncé, ce lundi, c'est parce qu'il a pensé au public...

Novak Djokovic a été sérieusement bousculé, mais il s’est qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros, ce lundi. Dos au mur après la perte des deux premiers sets (7-6, 7-6), contre le jeune espoir italien Lorenzo Musetti (19 ans), le Serbe a serré le jeu pour remporter très facilement les deux suivantes (6-1, 6-0), avant de bénéficier de l’abandon de son adversaire à 4-0 en sa faveur dans la cinquième manche de ce match à rebondissements. Pour une raison inconnue sur le coup, jusqu’à ce que l’Italien lève le mystère en conférence de presse.

"Ce n'était pas intéressant pour le public qui était là"

"Ce n'est pas une blessure, c'étaient plutôt des crampes, et un peu de douleur sourde en bas du dos, a expliqué Lorenzo Musetti devant la presse. Je n'étais plus en mesure de gagner un seul point. Ce n'était pas intéressant pour le public qui était là. J'ai donc décidé d'abandonner, parce qu'il n'y avait aucune possibilité pour moi de remporter un seul point. J'ai décidé d'abandonner, parce que j'ai pensé que c'était la meilleure chose à faire." Étonnant, alors qu’il restait certainement deux jeux, tout au plus, à disputer.

Il n’y avait plus qu’un seul joueur sur le terrain tant l’Italien était dominé. Après avoir joué crânement sa chance et formidablement manoeuvré le n°1 mondial sur le plan tactique, Musetti a semblé soudain submergé sur le plan émotionnel à l’entame de la troisième manche. Peut-être s’est-il pensé arrivé, à deux manches à rien en sa faveur. Djokovic a en tout cas pris le match en main pour ne plus jamais le lâcher. La bascule s’est alors opérée très nettement en faveur du Serbe, qui défiera un autre Italien, Matteo Berrettini, avant de possibles retrouvailles avec Rafael Nadal en demi-finales.

QM