RMC Sport

Tennis: Monfils agacé par les remarques sur les mauvaises performances des Français

Seul français qualifié pour les quarts de finale du Moselle Open de Metz, Gaël Monfils en a assez des remarques sur les mauvais résultats des joueurs français. Même s'il comprend les interrogations de fond.

Gaël Monfils est agacé. Qualifié pour les quarts de finale du Moselle Open après sa victoire en deux sets face à Philip Kohlschreiber (7/6-6/4), le joueur de 35 ans est le dernier représentant tricolore en lice dans le tournoi messin. Après le match, le meilleur français au classement ATP (20e) a longuement répondu après une nouvelle remarque sur les mauvaises performances du tennis français, y compris désormais sur un tournoi ATP 250 disputé à domicile.

"Il faut arrêter avec ce truc de zéro Français en fin de tournoi. Est-ce que les gars qui ont perdu étaient favoris de leur match ? Je ne suis pas sûr. Je trouve dur de pointer ça du doigt. C'est déjà assez dur de perdre. Tout le monde cherche à gagner, on ne fait pas exprès de perdre. Oui, peut-être qu'on performe moins cette semaine. Oui, peut-être que ça ira mieux la semaine prochaine. Oui, c'était compliqué en Grand Chelem cette année. Mais ce n'est pas une fin en soi", a confié le Tricolore en conférence de presse.

Aucun français en 8e de finale en Grand Chelem cette année

Malgré les temps durs du tennis français, Gaël Monfils estime que la France "est une grande nation du tennis même si de temps en temps c'est un peu plus dur. Il ne faut pas trop nous monter quand on joue bien et il ne faut pas trop nous pointer du doigt quand on perd. Cela fait mal et on espère que ça changera rapidement. La période a été compliquée, mais on va revenir."

Une période compliquée, où aucun Français n'a réussi à se qualifier en deuxième semaine lors d'un Grand Chelem cette année. Lors de l'Open d'Australie, Adrian Mannarino n'avait rien pu faire face à Alexander Zverev au troisième tour, tandis que Gaël Monfils avait été battu en cinq sets face au grand espoir italien Jannik Sinner à l'US Open. A Roland-Garros et à Wimbledon, l'aventure s'était même arrêtée au deuxième tour, ce qui représente le pire résultat du tennis français masculin depuis 1978. On attend désormais avec impatience la Next Gen bleue.

AS avec Eric Salliot à Metz