RMC Sport

Tennis: Monfils, qualifié pour le 3e tour à Cincinnati, signe son 500e succès en carrière

Gaël Monfils, à l'issue de sa victoire au 2e tour du Masters de Cincinnati, le 19 août 2021.

Gaël Monfils, à l'issue de sa victoire au 2e tour du Masters de Cincinnati, le 19 août 2021. - MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Dans la nuit de mercredi à jeudi, Gaël Monfils a pris le dessus sur l'Australien Alex de Minaur (6-3, 7-5) lors du deuxième tour du Masters de Cincinnati. Le Français signe ainsi son 500e succès sur le circuit professionnel.

17 ans après ses débuts en professionnel, Gaël Monfils vient de passer le cap symbolique des 500 victoires sur le circuit ATP. En prenant le dessus sur l'Australien Alex de Minaur, tête de série numéro 14, dans la nuit de mercredi à jeudi lors du deuxième tour du Masters de Cincinnati (6-3, 7-5), le Français a fait un pas de plus dans la légende du tennis français.

"C'est formidable d'avoir pu atteindre ce cap dans ma carrière"

Il suffisait de voir son soulagement, et ses pas de danse, aussi, pour lire la joie dans le regard de "la Monf" après son succès, après des mois et des mois de galère. Car il savait que ce 500e succès était en jeu à Cincy et ne voulait pas laisser l'occasion s'envoler, comme il le confiait au micro quelques secondes après la fin du match : "j'ai fait une belle performance ce soir, je suis content d'avoir pu atteindre cette barre symbolique, ça représente beaucoup. Cela fait un moment que je suis sur le circuit, et autant de victoires cela me rend assez fier de ce que j'ai fait. C'est formidable d'avoir pu atteindre ce cap dans ma carrière."

En 2004, Gaël Monfils faisait ses débuts en professionnel à Metz face au Belge Xavier Malisse, un souvenir que le Français n'a pas oublié. À cette époque, le Russe Andrey Rublev, tête de série numéro quatre et futur adversaire du joueur de 34 ans après avoir vaincu Marin Cilic au deuxième tour (5-7, 6-3, 6-1), n'avait que six ans. Pas de quoi rajeunir le tennisman tricolore, qui se dit "prêt" pour ce nouveau défi. Avec, à la clé, peut-être un 501e succès de prestige - un de plus - et une place en quarts de finale du Masters.

CP