RMC Sport

Benneteau sur la réforme de la Fed Cup: "C’est triste et malheureux…"

Capitane de l’équipe de France de Fed Cup, Julien Benneteau s’est exprimé à ce sujet ce dimanche sur RMC dans l’émission des Grandes Gueules du Sport en ne se montrant pas favorable à la réforme qui débutera en 2020.

"On subit cette décision, c’est triste et c’est malheureux pour plusieurs raisons. La première, c’est que contrairement aux hommes, les meilleures filles jouaient la Fed Cup (Halep, Kerber, Pliskova…), donc cet argument ne tient pas". Julien Benneteau est un capitaine de l’équipe de France contrarié au moment d'évoquer la grande réforme à venir de la compétition, alors que les Bleues disputeront la finale en Australie en novembre. 

Mais en 2020, cette compétition va subir un gros lifiting dans sa formule. Comme chez les hommes en Coupe Davis, ce changement est loin de faire l'unanimité. "Je suis déçu que ce projet a été porté par Billie Jean King, qui a tant fait pour le tennis féminin et le droit des femmes, qui a été capitaine des USA pendant très longtemps…", regrette d'ailleurs Benneteau dans les Grandes Gueules du Sport sur RMC. L'ancien pro pense notamment que l’ambiance autour de ces rencontres va beaucoup pâtir de cette réforme.

Benneteau: "Le succès populaire ne sera pas au rendez-vous"

"La phase finale de la Fed Cup sur un seul et même lieu neutre a déjà été testée par le passé, le succès populaire n’était pas au rendez-vous en Russie, et il ne le sera pas non plus en Hongrie l’an prochain. On sait très bien qu’un France-Italie à Budapest par exemple en phase de poules, il y aurait zéro ambiance en tribunes et c'est ce qui faisait le sel de cette compétition..."

Seul point positif soulevé par Julien Benneteau, l’augmentation des revenus pour les joueuses qui prendront part à cette nouvelle formule. "En termes de prize money et de droits télé, il y aura beaucoup d’argent, les joueuses vont s’y retrouver. Et tant mieux pour elles à ce niveau-là. Mais je pense que pendant 2-3 ans on sera sur cette formule. Après ? On verra". Leader de la Roumanie, Simona Halep a, par exemple, déjà indiqué son intention de ne plus participer à la Fed Cup nouvelle version... 

RMC Sport